Chronique du Conseil Municipal du 4 avril 2019

– Les subventions aux associations fidésiennes

Jacqueline Verdier est intervenue en pointant que les subventions n’étaient pas maintenues, mais en baisse de 15 246€ (-5000€ pour la MJC et année sans Caravane des Cinémas d’Afrique). Une augmentation de l’enveloppe globale pour les associations sportives et culturelles. Un maintien pour les associations caritatives alors que leurs charges augmentent et qu’elles demandaient de faibles augmentations (exp : 100€ pour le Secours Populaire et 500€ pour l’Aide Matérielle et Morale). Le tableau nous est présenté sans critères, alors qu’ils permettraient de débattre des baisses et des augmentations.

Les élus SFAV se sont abstenus face à ces constats. Continuer la lecture

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Balade Quartier Provinces Chavril – samedi 6 avril 2019

RV au Parc du Brûlet à côté des muriers :

Mme Stuckens qui a vu le flyer d’invitation vient nous signaler l’absence de banc pour se reposer, lorsque des personnes âgées font un tour à pieds, qui part du Brûlet, vers la MJC et Chemin du Fort. Il faudrait en prévoir un Chemin du Fort et un autre vers le fort des CRS. Pour les déplacements les chemins refaits au Brûlet sont appréciés.

Cette dame avait écrit à la Mairie pour signaler l’absence de banc à l’arrêt du 49 rue de Chavril. Il a été installé.

Echanges et déambulation avec Yvan Carlot et Jean-Yves Barbier Continuer la lecture

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Mosaïque 154 – développement durable

Développement durable : une fausse priorité !

Quelles actions ont été mises en place par la Municipalité suite au Groupe de travail modes doux ?

Trois réunions où l’AGUPE et des associations de cyclistes ont fait des propositions concrètes pour améliorer les déplacements des Fidésiens à pied et à vélo. Aucune n’a été prise en compte, hormis une signalétique des temps de déplacement entre quartiers, initiée par l’AGUPE.

L’instance de suivi et d’évaluation de l’Agenda 21 s’est réunie le 25 mars dernier. Elle n’a, en fait, rien évalué. D’ailleurs, comment pourrait-elle le faire alors que rien n’a été mis en place suite au groupe Modes doux. Pourtant, le site de la Mairie affirme que « Le Développement durable repose sur des actions qui se vivent au quotidien ».

Car ne nous y trompons pas. Il ne suffit pas de mettre des croix dans le tableau d’un Agenda 21 pour en valider les étapes. Il faut bien entendu agir plutôt que de communiquer. Et notre commune communique, plutôt qu’elle n’agit. En prenant, au passage, ses habitants ou des associations en caution. D’où un « Effet vitrine ».

Ste Foy, ville verte au « biotope » (environnement) favorable doit être une ville ouverte. Ouverte aux associations, aux acteurs impliqués. Ils sont force de proposition. Il apparaît plus urgent et nécessaire de mettre en place une démarche participative et sincère qui inclura l’ensemble des Fidésiens  prêts à agir pour leur environnement. Continuer la lecture

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email