Question orale du Groupe Sainte Foy A VENIR sur le Service Postal sur la commune

Conseil Municipal du 17 novembre 2016

 

Il y a un an, le projet de fermeture du bureau de poste de Chavril suscitait un fort désaccord quant à la suppression de ce service de proximité.

La Poste et la municipalité ne parlaient pas de fermeture mais de transformation en relais postal. La Poste de Chavril a bel et bien fermé en février 2016, après un vote en Conseil Municipal. Le relais postal Continuer la lecture

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Tribune – Dégradation de la prise en charge des enfants – Mai 2016

ATSEMDepuis Janvier 2016 la municipalité a choisi de ne laisser que 3 ATSEM pour 4 classes à la maternelle Louise Chassagne.

Nous en avons déjà parlé dans Mosaïque.

L’élément nouveau est la tenue d’un Conseil d’Ecole en présence de Mme le Maire, de l’Adjointe à la Vie Scolaire et de L’Inspecteur de Circonscription (Education Nationale), en plus des parents et des enseignants. Ceux-ci ont présenté une évaluation des organisations qu’ils ont mises en place, avec une ATSEM en moins dans l’école.

Le constat est là : quel que soit le mode d’organisation, il y a une dégradation des conditions : Continuer la lecture

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Débat sur le pacte métropolitain : le débat passe à côté de l’enjeu !

Le débat sur le pacte métropolitain réduit à une stratégie partisane : Dommage, le débat passe à côté de l’enjeu !

Au 1er Janvier 2015, la Métropole de Lyon a été créée par la loi MAPTAM. Le 12 octobre 2015,

les 59 Maires réunis en Conférence des Maires ont adopté un texte-cadre, le Pacte de cohérence métropolitain, qui définit les modalités de fonctionnement, les instances de pilotage et de décisions, entre Métropole et communes. Aucun vote « conte », 15 abstentions de la part des élus LR.

Or, l’enjeu est capital : à terme , c’est le devenir des grandes villes et des métropoles dans l’Europe, et le rôle des communes au sein d’une Métropole dans les années à venir.

Il est donc essentiel de créer les conditions d’un travail coordonné entre les communes et la Métropole, pour éviter le mille-feuille territorial, pour adapter les politiques publiques locales aux nouveaux besoins des populations. L’objectif est de préserver d’une part la proximité avec les habitants, et d’autre part une vision globale d’aménagement du territoire métropolitain, mais également de répartir clairement les rôles entre les élus de chaque collectivité et de prendre en compte la nécessité d’organiser la participation des citoyens métropolitains aux politiques publiques mises en oeuvre. C’est l’objet du Pacte.

Le conseil municipal a été appelé à délibérer « contre » le pacte de cohérence métropolitain et « pour » un texte amendé par le parti LR , par une délibération reprise mot pour mot par les communes dont la majorité est LR. Dès lors, l’objectif n’était plus de débattre sur le fond du texte ni même à partir d’une vision de la Métropole partagée par la majorité municipale, mais de s’inscrire dans une stratégie politique d’opposition à la majorité métropolitaine.

Nous avons, donc, refusé de participer à cette tactique politicienne et donc de prendre part au vote, considérant que le devenir des communes dans un territoire métropolitain méritait un débat sur le fond. L’UDI s’est abstenu.

Notre refus a été renforcé par le retrait du texte initial des références à la participation des habitants , considérant que « face à la démocratie participative, le plus efficace et le plus légitime reste la démocratie représentative. »

Cela a au moins le mérite d’éclairer la manière dont la majorité actuelle considère les démarches de concertation, et de participation des habitants, et des relais locaux tels que les associations, dans les projets et politiques publiques locales .

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Question Orale au Conseil municipal relative à l’engagement de la Ville dans une dynamique d’accueil de réfugiés

Présentée par le groupe Sainte-Foy A VENIR

Compte tenu de l’afflux, aux portes de l’Europe, de réfugiés de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan, d’Erythrée et de nombreux autres pays fuyant leur pays en guerre, les violences civiles et la famine, Prenant en considération le préambule de la constitution de la République Française qui rappelle que «Tout homme persécuté, en raison de son action en faveur de la liberté, a droit d’asile sur les territoires de la République»,

Considérant que l’Union Européenne est engagée dans l’accueil de ces réfugiés, et qu’une répartition de ces réfugiés est seul gage de leur bon accueil et de leur intégration,

Considérant l’appel lancé par le Ministre de l’Intérieur aux communes françaises pour prendre part à l’accueil des réfugiés,

Et au regard des traditions humanistes et des pratiques solidaires des Fidésiennes et Fidésiens,

Nous proposons dans ce Conseil Municipal du 24 septembre 2015, un échange sur la contribution de la commune à cet engagement national et européen.

Nous souhaitons que la Commune se mobilise pour cet accueil : hébergement, accès à la scolarisation, à l’apprentissage du français, à la culture et aux loisirs, accompagnement aux démarches administratives, sociales et professionnelles.

Nous souhaitons que la commune soit prête à mobiliser les moyens dont elle dispose, afin d’accueillir des réfugiés sans discrimination d’origine ou de religion. Qu’elle s’engage à coordonner ses actions avec les associations nationales et locales, les services préfectoraux, les autres collectivités, notamment la Métropole et toutes les initiatives de solidarité citoyenne.

D’autre part il nous parait indispensable que le Conseil Municipal appelle la population de Sainte-Foy à se mobiliser pour venir en aide aux réfugiés.

Pour Sainte-Foy A VENIR

Monique Cosson

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Tribune des élu.e.s SFAV de Septembre 2015

Une nécessité et une exigence : Maintenir le bureau de poste aux Provinces !

Le groupe « La Poste » a engagé une politique de réaménagement de la présence postale sur le territoire à l’échelon national. Sainte Foy les lyon, comme de nombreuses autres communes, est touchée par une fermeture annoncée, mais non encore confirmée, du bureau de poste de Chavril à l’horizon début 2016.

De très nombreux habitants, associations , copropriétés de la commune ont manifesté leur volonté et leur besoin de maintenir un bureau de poste sur le quartier Provinces, Chavril, Chantegrillet/La Plaine (1/3 de la population), à travers une pétition (4000 signatures) et une présence nombreuse et engagée lors de la réunion publique organisée par la Municipalité le 21 mai dernier.

A cette occasion, la Municipalité a affirmé son attachement au maintien d’un service postal complet sur la commune, et pourtant elle est prête à accepter une évolution de ce service sous forme d’une offre éclatée :

consignes automatiques d’un côté, relais poste chez un commerçant, agence bancaire dans un autre quartier. Ce qui éclate, c’est surtout le service public de proximité au service d’une population dans toutes ses composantes. En effet, ces modalités dissociées sacrifient les personnes les plus fragiles, les moins mobiles, et le lien social, développé au quotidien par les services publics, qui contribue à faire société.

Depuis le mois de mai, aucune information précise concernant l’avancée des échanges entre la commune et « La Poste » pour prendre en compte, de façon globale et appropriée, les besoins de la population, n’a été communiquée aux élus, associations, organisations mobilisées ou usagers concernés. Nous rappelons l’engagement de Mme Le Maire, le 21 Mai, de tenir une nouvelle réunion publique sur le service postal.

Toute décision doit s’appuyer sur un diagnostic partagé, dont on attend toujours la diffusion d’autant que la décision de fermeture d’un bureau de poste doit faire l’objet d’une délibération du conseil municipal, comme le prévoient les conventions passées entre le groupe La Poste et l’Etat d’une part et l’association des Maires de France d’autre part.

Nous pouvons nous féliciter d’avoir, depuis mars 2015, rendu public en Conseil Municipal, la question du devenir du bureau de poste de Chavril. « Sainte Foy Avenir » s’engage à poursuivre son action pour faire valoir cette nécessité et cette exigence de maintenir un service public postal de proximité au service de tous les fidésiens.

Monique Cosson, Isabelle Piot, André Valentino

contact@saintefoyavenir.fr/www.saintefoyavenir.org

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Compte-rendu du Conseil Municipal du 27 mai 2014

Les élus de SainteFoyÀVENIR ont fait plusieurs propositions :

Harmoniser les tarifs entre Kangourou club et Conservatoire de Musique et de Danse, appliquer le même quotient familial dans les services municipaux.

Repenser le fonctionnement du CCCF pour qu’il devienne un espace de construction d’un projet culturel pour Sainte-Foy-lès-Lyon, avec tous les acteurs culturels de la commune.

Proposer que plusieurs subventions aux associations puissent être réétudiées pour être mieux adaptées aux projets qu’elles veulent mettre en œuvre (par exemple Ramdam et Kidijeux).

Nous avons voté contre :

Les tarifs du Conservatoire de Musique et de Danse, parce que le quotient familial est plafonné, et le calcul des tarifs trop complexe et illisible.

Les derniers avenants pour les travaux du Méridien qui aboutissent à 8,570 M€, alors que l’enveloppe initiale était de 7,1 M€. Après l’Ellipse qui a connu une dérive financière spectaculaire de 880 000 € d’enveloppe initiale à 2,5 M€, avec des problèmes d’utilisation, d’usages encore important.

Nous ne pouvons cautionner que les équipements communaux connaissent de telles augmentations, en sachant que pour leur financement la commune a contraint les dépenses de fonctionnement courant pour les activités, la vie communale, durant de nombreuses années.

Nous avons voté pour les derniers avenants concernant les travaux de la piscine qui maintiennent l’enveloppe globale à 10 270 000 € en baisse par rapport au 11 250 000 € d’enveloppe initiale.

Lors de ce Conseil nous avons donné lecture d’un communiqué de presse au sujet des lettres anonymes racistes envoyées à des familles fidésiennes. Plus de trente familles les ont reçues par voie postale. Seize d’entre elles ont porté plainte et nous soutenons cette démarche qui permet de rompre avec l’isolement et la crainte face à la violence de ces courriers :

Sainte-Foy-lès-Lyon le 25/05/2014

COMMUNIQUÉ de SainteFoyÀVENIR
Pour une ville citoyenne et solidaire

L’association SainteFoyÀVENIR et ses élus sont profondément choqués par les courriers xénophobes, racistes, reçus par plusieurs familles résidentes à Sainte-Foy–lès-Lyon. Nous dénonçons fermement la violence de ces courriers anonymes. Nous dénonçons le comportement des individus ou groupuscules qui se permettent de cibler individuellement des personnes et des familles au motif de leur origine étrangère réelle ou supposée, et/ou de leur religion, remettant en cause leur droit de vivre en France, dans notre commune.

L’association SainteFoyÀVENIR réaffirme les valeurs inscrites dans sa Charte : des valeurs humanistes et citoyennes, qui prônent le respect des personnes et des différences, la liberté d’expression et la tolérance. Elle demande à ce que l’État de Droit, garant des libertés individuelles, de l’égalité et de la solidarité entre les personnes, soit défendu partout, dans tous les quartiers pour que chacun, quelles que soient ses appartenances, ses origines et ses croyances, soit respecté.

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email
Conseil_municipal_06

Les élu-e-s SainteFoyÀVENIR siègent dans les 7 commissions municipales

Lors du Conseil Municipal du jeudi 24  avril 2014 ont été désignés et élus les membres du Conseil dans les commissions municipales et dans des associations et organismes.

Les élus de Sainte FoyÀVENIR siégeront dans les 7 commissions municipales :

Monique Cosson dans la commission « Aménagement du territoire, espaces publics et économie », compétente dans les domaines suivants :
L’aménagement urbain et paysager
L’urbanisme et le logement
Le développement économique
Le commerce, les entreprises et l’artisanat
Le cadre de vie de proximité, les espaces verts
Les déplacements
La voirie et les transports
L’Yzeron.

Monique Cosson dans la commission « Générations et action sociale » compétente dans les domaines suivants :
La politique sociale et familiale.
Les écoles et la vie scolaire.
L’enfance et la jeunesse.
La sécurité

André Valentino dans la commission « Sport, culture et échanges internationaux » compétente dans les domaines suivants :
La politique sportive  et culturelle
L’ouverture internationale et le jumelage
La valorisation du patrimoine historique et culturel.

André Valentino dans la commission « Institutions et affaires générales » compétente dans les domaines suivants :
Les ressources humaines
Les finances
Les affaires institutionnelles
L’état-civil et population.

Monique Cosson dans la commission « Travaux, bâtiments et moyens généraux » compétente dans les domaines suivants :
Accessibilité des ERP (établissements Recevant du Public)
Travaux et entretien des bâtiments, dont travaux de performance énergétique
Achats
Moyens généraux
Schéma directeur Informatique.

Isabelle Piot dans la commission « Communication et Vie associative » compétente dans les domaines suivants :
Moyens de communication
Événementiel
Grands événements associatifs
Promotion du tissu associatif.

Isabelle Piot dans la commission « Développement Durable et participation citoyenne » compétente dans les domaines suivants :
Suivi de l’Agenda 21
Coordination transversale des actions concernées
Outils de la participation
Suivi de la charte de la participation
Prévention et gestions des risques naturels et industriels.

Nous sommes intervenus sur deux points de fonctionnement des commissions municipales :
• Un travail en amont des délibérations en prévoyant au sein des commissions des auditions d’associations, de citoyens, d’experts de certains sujets….
• L’articulation du travail des commissions municipales avec le travail  de participation, concertation des habitants.

Nous reprendrons ces points dans la discussion sur le contenu du règlement intérieur du Conseil Municipal.

Pour les associations et organismes :

Isabelle Piot siègera au CCAS

Monique Cosson sera suppléante à l’Association du Fichier Commun de la Demande Locative Sociale du Rhône.

André Valentino siègera à l’OMS

Monique Cosson siègera au CCCF (Comité Communal Culturel Fidésien).

Nous avons tous les trois choisi cette répartition entre nous pour croiser nos regards, nos compétences et expériences dans les différents domaines de la vie municipale, et dans les instances où nous avions une représentation possible.

Nous nous inscrivons dans une démarche de travail commun, pour la préparation du Conseil Municipal et pour rendre compte  de notre action, nos positions.

N’hésitez pas à nous solliciter et à nous apporter des informations sur les questions qui vous concernent, vous préoccupent.

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email
Logotype de la liste SainteFoyÀVENIR

Intervention de Monique Cosson au Conseil Municipal en date du 5 avril 2014

Madame le Maire, Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux

Les résultats électoraux vous donnent la majorité au Conseil Municipal. C’est une majorité de sièges qui ne reflète pas, la réelle proportionnalité des voix des Fidésiennes et Fidésien. Le mode de scrutin est ainsi fait.

Les élus du Conseil représentent la diversité du vote des habitants, sur les orientations et les projets pour la commune.

Au début de ce nouveau mandat, notre groupe SainteFoyÀVENIR, pour ce premier Conseil souhaite affirmer des principes essentiels pour le fonctionnement démocratique de la commune :

Tout d’abord, nos projets municipaux portent des orientations, des propositions, qui concourent à la construction de l’intérêt général. Ils représentent une part de la réalité des quartiers, des attentes et des besoins des habitants.

Ce Conseil pour en être le reflet doit être un véritable lieu de débat, avant la décision et pas seulement une présentation des choix majoritaires suivis d’un débat formel et d’un vote attendu.

Ensuite les commissions municipales où sont présentés les dossiers, doivent tenir leur place de lieu de circulation de l’information ainsi que de préparation des délibérations du Conseil. Les points de vue divers de l’opposition doivent permettre d’enrichir les dossiers et ses propositions doivent être prises en compte.

La loi prévoit cela, mais nous savons que le mode de fonctionnement municipal peut favoriser ou étouffer cette exigence démocratique.

Enfin au-delà du Conseil nous pensons qu’il est absolument indispensable à Sainte-Foy-lès-Lyon de s’appuyer sur le débat contradictoire, la concertation, la confrontation des points de vue pour réellement élaborer les projets communaux.

La richesse des expériences, des actions, des compétences et avis est présent sur la commune au travers de ses habitants, des membres des associations, des divers acteurs de la commune et des élus. Votre majorité a la responsabilité d’en faire un levier pour travailler avec l’ensemble des Fidésiens-ne-s sans exclusive et sans démagogie.

Pour conclure, nous espérons que vous saurez trouver les voies du dialogue et de la concertation avec l’ensemble des élus de cette assemblée. Dialogue et concertation qui seraient d’abord et avant tout partagés avec les Fidésiennes et les Fidésiens.

C’est solennellement que nous demandons dans le cadre de cette première réunion du Conseil Municipal, que vous organiserez cette concertation sur tous les sujets intéressants le futur des habitants.

C’est cette exigence démocratique que nous portons aujourd’hui dans cette enceinte et que le groupe SainteFoyÀVENIR portera tout au long de ce mandat.

Monique Cosson
Pour SainteFoyÀVENIR

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email