La CIL de La Plaine-Chantegrillet nous questionne, voici nos réponses

LA PLAINE

Considérez-vous que la pro­tec­tion des pié­tons, che­min des fonts est liée avec le regrou­pe­ment des deux écoles ?
Non, nous vou­lons éva­luer les deux pos­si­bi­li­tés de regrou­pe­ment et pour la Plaine il est évident qu’il faut envi­sa­ger un pas­sage sécu­risé, par le ter­rain de la ferme par exemple.
Quel que soit le choix final pour le regrou­pe­ment des écoles , l’a­mé­na­ge­ment du che­min des Fonts sera à sécu­ri­ser et à amé­na­ger.

Approuvez-vous le regrou­pe­ment de nos deux écoles à la Plaine à Chantegrillet ? 
Pour ce qui est du choix du site, il nous fau­dra mettre à plat les études et véri­fier les éva­lua­tions finan­cières et les besoins de tra­vaux, d’a­mé­na­ge­ments com­plé­men­taires qui seront néces­saires de part et d’autre. Pour l’instant nous en res­tons là !
Nous sommes favo­rables à un regrou­pe­ment des deux écoles pour créer un pôle sco­laire impor­tant sur le quar­tier, et libé­rer sur l’autre site un espace qui per­met­tra des amé­na­ge­ments nou­veaux pour le quar­tier ; espaces publics, loge­ments, équi­pe­ment public, com­merce.

Serez-vous favo­rable à réa­li­ser une pro­tec­tion pro­vi­soire des pié­tons che­min des fonts entre Chantegrillet et Charcot qui néces­si­te­rait peu d’in­ves­tis­se­ment en pro­po­sant un sens unique etpose de bar­rières, sépa­rant ainsi la chaus­sée et la cir­cu­la­tion des pié­tons ?
Oui, cela per­met­tra une éva­lua­tion plus fine du report de la cir­cu­la­tion et sécu­ri­sera la rue.

Dans quel délai la pro­tec­tion des pié­tons sera réa­li­sée che­min des fonts ( 1 à 5 ans) ?
La pro­tec­tion pro­vi­soire tout de suite et la requa­li­fi­ca­tion de la rue sous le man­dat.

Vous engagez-vous à pré­sen­ter au CIL et aux rive­rains une étude d’im­pact des dif­fé­rents modes de cir­cu­la­tion dans nos deux quar­tiers ? 
Oui, à par­tir d’une étude qui prend en compte la pro­tec­tion pro­vi­soire Chemin des Fonts et le report de cir­cu­la­tion alen­tour, au-delà de Chantegrillet/La Plaine (Vallon et Charcot notam­ment).

À quelle échéance sera réa­lisé une place pour per­sonnes à mobi­lité réduite à La Plaine (angle rue Forest et Charcot, vers la phar­ma­cie (1 à 5 ans) ?
Tout de suite, c’est le mini­mum indis­pen­sable pour les per­sonnes à mobi­lité réduite.

Envisagez-vous en accord avec le Ve arron­dis­se­ment de Lyon de faire mettre la rue Simon Jallade, en sens unique pour per­mettre la réa­li­sa­tion de trot­toirs aux normes (pro­blème des rive­rains, dont les non-voyants) ?
Oui, en enga­geant d’abord un tra­vail avec la muni­ci­pa­lité du Ve arron­dis­se­ment de Lyon, les deux CIL du sec­teur, l’établissement Witkowska et les rive­rains de la rue.

Si oui, dans quel délai (1 à 5 ans) ?
Tout de suite pour ce qui est du tra­vail de concer­ta­tion.
Pour la réa­li­sa­tion nous ne pou­vons pas répondre aujourd’hui.

Rue du Commandant Charcot, entre la rue Simon Jallade et Francheville le bas ferez-vous amé­na­ger la voi­rie pour ralen­tir les véhi­cules ?
Actuellement il y a un feu et des seuils ralen­tis­seurs près du col­lège, faut-il autre chose ? C’est un point à dis­cu­ter.

Dans quel délai allez-vous rendre les sani­taires uti­li­sables ? Immédiatement ou dans “X”mois ?
La ques­tion sera à moyen terme.
Un réamé­na­ge­ment, un chan­ge­ment ?

CHANTEGRILLET

Opterez-vous pour un mode doux de cir­cu­la­tion che­min Chantegrillet ?  
Oui, c
e serait vrai­ment une zone d’apaisement de la cir­cu­la­tion : zone 30 + modes doux.

Pensez-vous envi­sa­ger une zone tran­quille dans ce sec­teur (limi­ta­tion à 30 km/h) ?
Oui.

Dans le cas où le regrou­pe­ment des écoles se ferait à la Plaine, com­bien de loge­ments limiterez-vous sur l’es­pace libéré par l’é­cole Chantegrillet ? 30 ? 40 ? 50 ? 60 ? 70 ?
Nous n’avons pas de chiffre actuel­le­ment. Cela ne se décrète pas. Le fon­cier est com­mu­nal et son amé­na­ge­ment devra être dis­cuté. Notre liste défend la néces­sité d’offrir les 25% de loge­ments sociaux pré­vus par la loi, à Sainte-Foy-Lès-Lyon comme ailleurs.
Nous impo­se­rons un pour­cen­tage équi­valent (25%) dans tous les pro­grammes immo­bi­liers qui seront pré­vus sur la com­mune durant le man­dat quelque soit le quar­tier pour obte­nir à terme un habi­tat diver­si­fié dans tous les quar­tiers, qui favo­rise la mixité sociale.

Quel pour­cen­tage de loge­ments sociaux envisagez-vous 10% ? 15% ? 20% ? 25% ? Plus ?
Sainte-Foy est sec­teur de mixité sociale, actuel­le­ment à 25%. Combien de % ?
Nous étu­die­rons la pos­si­bi­lité de ren­for­cer ce pour­cen­tage dans les opé­ra­tions immo­bi­lières pri­vées ou de réduire à 500600 m² les ter­rains construc­tibles de mixité sociale.
Nous vou­lons aussi tra­vailler sur le loge­ment inter­gé­né­ra­tion­nel. Un nou­veau pro­jet pour les per­sonnes âgées et seules et les jeunes en recherche d’une chambre à prix abor­dable. Une pos­si­bi­lité de ren­for­cer le lien social, la soli­da­rité.

Combien de com­merces non concur­ren­tiels à ceux exis­tants (1 à 5) ?
Nous lan­ce­rons une étude com­mer­ciale sur le quar­tier. Elle manque dans l’étude de cadrage urbain.
Un tra­vail est néces­saire sur les manques, les besoins de com­merce dans le quar­tier ; mais aussi sur la pré­sence de Service Publics.

Obligerez-vous aux construc­teurs un empla­ce­ment par­king sou­ter­rain ?
Non, cela ne se décrète pas, cela s’étudie opé­ra­tion par opé­ra­tion.

Êtes-vous favo­rable à la créa­tion d’un espace vert consé­quent dans ce péri­mètre avec jeux d’en­fants et espace de mise en forme ?
Nous sommes favo­rables à une pré­co­ni­sa­tion de l’étude de cadrage urbain qui pro­pose de bais­ser les murs, d’ouvrir des espaces de cir­cu­la­tion entre Charcot et Chemin de Chantegrillet. Pour d’autres amé­na­ge­ments cela doit être tra­vaillé avec les habi­tants, le CIL, les parents d’élèves, les habi­tants…

Vous engagez-vous dans le pro­jet éven­tuel à inclure une salle com­mu­nale dotée de détec­teurs de déci­bels (pro­messe de mai­rie non tenue) ?
Oui.
Une crèche ?
Un local pour la ludo­thèque ?

Un local pour l’OFTA ?
La salle com­mu­nale doit être refaite avec les normes en vigueur (iso­la­tion ther­mique et pho­nique entre autre) et la prise en compte de besoins de locaux asso­cia­tifs. Les autres besoins doivent abso­lu­ment se tra­vailler avec les habi­tants, le monde asso­cia­tif.

Êtes-vous favo­rable à modi­fier le PLU H rédigé par l’an­cienne muni­ci­pa­lité. Afin de ne pas créer une concen­tra­tion de loge­ments sociaux sur un même lieu, pour évi­ter de créer une zone ?  Non, nous pen­sons qu’il faut des loge­ments sociaux dans le quar­tier comme ailleurs sur la com­mune, et nous tra­vaille­rons sur les inquié­tudes, les ques­tions que cela sou­lève.

Allez-vous prendre en consi­dé­ra­tion ce quar­tier en le fleu­ris­sant et en l’illu­mi­nant pour nos fêtes tra­di­tion­nelles (8 décembre, Noël) ?
Oui, on pourra le pré­voir, le conce­voir avec les habi­tants. Il pourra y avoir d’autres moments de fêtes, d’animation cultu­relles, convi­viales sur le quar­tier qui res­tent à pen­ser et orga­ni­ser.

Êtes-vous favo­rable à d’autres orien­ta­tions que d’é­ven­tuelles construc­tions d’ha­bi­ta­tions, apai­se­ment de la cir­cu­la­tion, tra­vail sur la réno­va­tion des copro­prié­tés (ther­mique et autre), l’ouverture de pas­sage de cir­cu­la­tion douces en trans­ver­sal ?  Oui.

Malgré les ano­ma­lies signa­lées par notre CIL et les rive­rains sur le regrou­pe­ment à la plaine des deux écoles concer­nées (voir syn­thèse jointe) maintiendrez-vous la déci­sion des élus(e) actuels ?  Remise à plat comme évo­qué plus haut.

DIVERS

Allez-vous appli­quer la démo­cra­tie par­ti­ci­pa­tive (Consultation et mise en œuvre des sug­ges­tions construc­tives du CIL la Plaine Chantegrillet de Sainte Foy les Lyon et des rive­rains de nos deux quar­tiers) La charte de la par­ti­ci­pa­tion dont le socle est la démo­cra­tie repré­sen­ta­tive (27÷3÷2013 ) ne pré­cise pas cet enga­ge­ment ?
Oui. Voir dans notre pro­gramme la pro­po­si­tion des Assises de la démo­cra­tie locale pour défi­nir des struc­tures pérennes de par­ti­ci­pa­tion. Par la suite cela impli­quera des moyens com­mu­naux, un suivi et une éva­lua­tion avec les habi­tants, le CIL de ce qui a été dis­cuté, prévu et réa­lisé.

À quelle échéance seront chan­gés les sani­taires de nos deux quar­tiers (1 à 5 ans) ?
En cours de man­dat après éva­lua­tion de ce qui est le plus adé­quat.

Allez-vous appli­quer le prin­cipe de pré­cau­tion pour les antennes télé­pho­niques ? Aucune (antenne) à moins trois cents mètres des écoles, col­lèges, lycées, des crèches, hôpi­taux et tous points dits sen­sibles ?
Oui. 

Êtes- vous prêts à ne pas renou­ve­ler les contrats avec les opé­ra­teurs télé­pho­niques si actuel­le­ment n’est pas appli­qué le prin­cipe de pré­cau­tion (bâti­ments publics) ?
Oui.

Dans le cadre de l’in­for­ma­tion, nous communiquerez-vous les contrats en cours ?
Oui.

Pour les futures demandes de pose d’an­tennes, appliquerez-vous le prin­cipe de pré­cau­tion ?
Oui.

Ferez-vous des contrôles d’in­ten­sité sur les antennes en place sur les bâti­ments pri­vés (en pré­sence des asso­cia­tions qui luttent pour la dimi­nu­tion de celle-ci) ?
Oui, nous ferons appel à des orga­nismes de contrôle indé­pen­dant (au CRIREM par exemple).

Dans le cadre du nou­veau rythme sco­laire êtes-vous favo­rable pour le péri­sco­laire aux horaires de 13h30 à 15h et si pos­sible sur place ?
Non, nous devrons gérer l’organisation de la ren­trée 2014 mais nous relan­ce­rons tout de suite une véri­table concer­ta­tion de tous les par­te­naires (parents, ensei­gnants, asso­cia­tions, élus et struc­tures muni­ci­pales) pour un Projet Éducatif de Territoire et l’organisation concrète en adé­qua­tion avec ce pro­jet.

Seriez-vous favo­rable à dif­fé­rer ces nou­velles pres­crip­tions comme cer­taines com­munes : Oullins… et Lyon ?
Non, la réforme des rythmes sco­laires est une oppor­tu­nité d‘ouverture de l’école, de tra­vail col­la­bo­ra­tif entre parents, asso­cia­tions, ensei­gnants et com­mune pour mieux répondre aux besoins de tous les enfants.

Les repas de can­tine conser­ve­ront ils tous les ali­ments de notre tra­di­tion fran­çaise ? 
Nous pri­vi­lé­gie­rons les cir­cuits courts, le bio, la qua­lité dans l’assiette. Nous per­met­trons à tous les enfants de man­ger à la can­tine (tarifs et variété des menus) quel que soit leur ori­gine et confes­sion reli­gieuse. L’école publique est laïque et nous veille­rons à ce que ce soit une réa­lité.

Conserverez-vous nos fêtes tra­di­tion­nelles dans leurs appel­la­tions actuelles et les sapins de noël dans nos écoles ?
Cela se pré­voit, se dis­cute avec les parents, les ensei­gnants et au sein des conseils d’école. Nous ne nous atta­chons pas seule­ment aux fêtes tra­di­tion­nelles mais à un véri­table pro­jet construit au sein de l’école qui per­mette aux enfants de décou­vrir, de déve­lop­per leur curio­sité, leurs capa­ci­tés per­son­nelles et col­lec­tives, de trou­ver leur place parmi les autres.

Attribuerez-vous des sub­ven­tions aux CIL qui en feront la demande et dont les adhé­rents sont 100% fidé­siens ?
Pas parce que les adhé­rents sont 100% fidé­siens mais parce que les CIL sont des asso­cia­tions qui s’investissent pour leur quar­tier, se pré­oc­cupent de l’intérêt col­lec­tif, et doivent pou­voir contac­ter, infor­mer, les habi­tants, prendre des ini­tia­tives indé­pen­dantes.

Êtes-vous favo­rable à un local pour des per­sonnes sans abri ?
Nous sommes favo­rables à des loge­ments pas à des abris, des accueils tem­po­raires comme des loge­ments d’urgence. Nous comp­tons tra­vailler pour que des pro­prié­taires qui ont des loge­ments vides puissent les confier à des asso­cia­tions qui seraient garantes des loca­taires qui y habi­te­raient.

Sur le plan sécu­rité quelles mesures pensez-vous prendre pour lut­ter contre les vols, tra­fic de drogue, inci­vi­lité, excès de vitesse ?
Les mesures se tra­vaillent avec les habi­tants par des amé­na­ge­ments et des moyens humains. Zones 30, ralen­tis­seurs, modes doux… 
Médiateurs pour apai­ser les ten­sions de voi­si­nage. Animations convi­viales pour recréer du lien social et déve­lop­pe­ment d’entraide de proxi­mité pour lut­ter contre l’isolement. Travail avec les jeunes sur des pro­jets per­son­nels (for­ma­tion, orien­ta­tion…) et col­lec­tifs.
Police muni­ci­pale et natio­nale par rap­port aux délits, avec un tra­vail de pré­ven­tion et des sanc­tions quand elles sont néces­saires.

La Liste SainteFoyÀVENIR

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email