Mosaïque 154 – développement durable

Développement durable : une fausse priorité !

Quelles actions ont été mises en place par la Municipalité suite au Groupe de travail modes doux ?

Trois réunions où l’AGUPE et des associations de cyclistes ont fait des propositions concrètes pour améliorer les déplacements des Fidésiens à pied et à vélo. Aucune n’a été prise en compte, hormis une signalétique des temps de déplacement entre quartiers, initiée par l’AGUPE.

L’instance de suivi et d’évaluation de l’Agenda 21 s’est réunie le 25 mars dernier. Elle n’a, en fait, rien évalué. D’ailleurs, comment pourrait-elle le faire alors que rien n’a été mis en place suite au groupe Modes doux. Pourtant, le site de la Mairie affirme que « Le Développement durable repose sur des actions qui se vivent au quotidien ».

Car ne nous y trompons pas. Il ne suffit pas de mettre des croix dans le tableau d’un Agenda 21 pour en valider les étapes. Il faut bien entendu agir plutôt que de communiquer. Et notre commune communique, plutôt qu’elle n’agit. En prenant, au passage, ses habitants ou des associations en caution. D’où un « Effet vitrine ».

Ste Foy, ville verte au « biotope » (environnement) favorable doit être une ville ouverte. Ouverte aux associations, aux acteurs impliqués. Ils sont force de proposition. Il apparaît plus urgent et nécessaire de mettre en place une démarche participative et sincère qui inclura l’ensemble des Fidésiens  prêts à agir pour leur environnement.

L’écologie est une affaire sérieuse. Avoir berné les habitants et les acteurs de terrain est une erreur. A chaque question sur la suite donnée, les représentants de la Mairie ont opposé des inlassables « Oui, mais la Métropole… » laissant ainsi croire en leur impuissance. Une Municipalité digne de ce nom doit relayer des propositions constructives avec force de conviction, les concrétiser surtout lorsqu’il s’agit de répondre aux enjeux d’une politique durable.

L’Agenda 21 doit être un outil collectif. Au-delà des annonces médiatiques, il nous faut mettre en place un travail de fond, des actions et assurer leur suivi.

De nombreux Fidésiens ont marché pour le climat dans les rues de Lyon, récemment. Tout cela a un sens. Seront-ils entendus dans leur ville ? Ils ont des choses à dire, sont prêts à agir. A nous de les écouter, sans les berner.

Jacqueline Verdier / Serge Replumaz / André Valentino

http://www.saintefoyavenir.org/     saintefoyavenir@gmail.com

 

 

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *