Le premier conseil municipal : réflexions côté public et quelques photos

Samedi avait lieu à la mairie l’installation du nouveau Conseil municipal avec l’élection, sans surprise, de Véronique Sarcelli comme Maire et la désignation de ses dix adjoints.
 
La salle du Conseil n’est pas assez grande pour accueillir tous ceux voulant assister à cette cérémonie, mais, malgré le manque de place pour le public, Nicole qui était à côté de moi trouve dommage que le Conseil municipal des jeunes ne soit pas présent. Dans l’idée de l’éducation citoyenne, cette représentation y a toute sa place !
 
Son absence, dans l’hypothèse où il n’avait pas été invité, est pour nous une démonstration concrète du peu de place que notre commune accorde aux jeunes. Il serait temps de nous questionner et de poser des pistes pour trouver une solution efficace et concrète pour associer largement les jeunes à la vie publique des adultes. Notre ville est très en retard sur ce sujet et les exemples réussis de gestions partagées « jeunes-adultes » sont nombreux en France.
 
Puis Madame le Maire a prononcé son discours, « Émotion, fierté, responsabilité, concertation, remerciements, etc. ». Rien que du très conventionnel auquel ont souhaité répondre les représentants de chacun des groupes d’opposition.
 
Monsieur Assi a exprimé son intention de démissionner très prochainement du Conseil.
 
Madame Cruz, sa colistière, a fait le silence dans la salle en dénonçant des attaques « calomnieuses » dont elle a été l’objet de la part d’un « élu de la République » pendant la campagne ! 
 
Ainsi, pour certains (qui ?) les enjeux d’une élection seraient tels que la fin justifierait les moyens. Même les plus odieux. 
 
Ne conviendrait-il pas alors, dans l’avenir de prévoir une charte de bonne conduite entre les différentes listes pour que les citoyen-ne-s puissent se concentrer sur le fond en non sur la forme ?
 
Madame Coativy quant à elle, a déclaré qu’il faudrait compter avec elle pendant ces six années. « Si Dieu le permet » a-t-elle ajouté sans sourciller, sous le regard étonné de notre Marianne Républicaine .
 
À ce sujet, que penser des cérémonies républicaines, donc laïques, devant le Monument aux Morts précédées d’un office religieux en présence de nombreux conseillers représentants officiellement l’ensemble de la commune ?
Le cultuel ne serait-il donc plus d’ordre privé dans notre ville ?
 
Puis Monique Cosson a lu un texte préparé avec nos deux autres élu-e-s dans lequel elle a rappelé quelles étaient nos convictions et quel serait notre rôle dans l’opposition. Ce texte a été salué et largement applaudit. 
 
Danielle
 
Conseil_municipal_01 Conseil_municipal_02 Conseil_municipal_03 Conseil_municipal_04 Conseil_municipal_05 Conseil_municipal_06 Conseil_municipal_07
Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *