courrier raciste

Solidaires contre tous les racismes.

Ces dernières semaines, plus d’une trentaine de nos concitoyens ont reçu, par voie postale, des lettres anonymes à caractère raciste . Suite à la couverture médiatique tendancieuse de BFM, nos amis des Ateliers de l’alternative ont proposé une rencontre pour organiser une riposte citoyenne sur Sainte Foy.

 

Nous étions une quinzaine à cette rencontre du samedi 7 juin, dont Benoit Nivesse  et JC Luque pour les ateliers de l’alternative et FidéGones, Mr Desroches pdt des centres sociaux fidésiens, des représentants du comité de quartier Provinces Chavril, des associations Kidijeux et du Point Lecture, nos 3 élus de gauche, Mme Lathuillière et Mr Assi (ex élus), et des adhérents de Ste Foy ÀVenir.

Un échange large a fait émerger  les points suivants :
L’envoi de ces courriers anonymes et racistes  est insupportable.
La couverture médiatique de BFM (image de femmes voilées, de minaret) est sans rapport avec la réalité fidésienne.
Ils révèlent néanmoins une montée de l’intolérance, perceptible au quotidien, une banalisation de la pensée raciste, des thèses ségrégationnistes et des mouvements de « replis » sur « sa communauté » et d’exclusion de « l’autre ».

Pour contrer cela il nous faut :
Faire exister, faire voir et faire entendre publiquement :
Notre refus des discours et des pratiques ségrégationnistes qui visent aujourd’hui des personnes aux noms d’origine magrébine, mais qui pourraient demain stigmatiser une autre partie de la population (les noirs, les femmes, les handicapés, les juifs, les pauvres …).
Témoigner de notre solidarité envers tous les résidents de la commune.
Promouvoir le « vivre ensemble », un autre discours, d’autres valeurs.

Après un large échange, nous sommes convenus des points suivants :
Rédaction d’un texte pétition collectif  (associations, élus, citoyens) dénonçant ces lettres anonymes, l’idéologie véhiculée, les amalgames, la stigmatisation, et appelant à une autre pratique de la citoyenneté, l’ouverture à l’autre, le respect de la différence, la tolérance…
Des distributions et un appel à signature seront organisés sur les marchés jusqu’à fin juin.
Une conférence de presse avec des signataires, les représentants des associations, des élus pourrait se tenir dans les jardins de la mairie (lieu symbolique) début juillet.
Nous décidons également d’afficher notre présence dans les différentes festivités fidésiennes (dont les repas de quartier) de ce mois de juin.

Benoit a rédigé notre lettre pétition et lancé la communication de l’appel sur internet.

Le site est http://www.appel-fidesien.info

Vous y trouverez l’appel en version PDF, une liste des 1er signataires qui sera rapidement enrichie, et un formulaire pour signer en ligne le texte.

Je vous invite également à « liker » la page facebook dédiée : https://facebook.com/appelfidesien

Un compte twitter a également été créé :
https://twitter.com/appelfidesien

Merci de votre soutien et de relayer cet appel.

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Une réflexion sur “ Solidaires contre tous les racismes. ”

  1. Je pense que tout le monde devrait être informé de ces courriers racistes reçus par certaines familles fidésiennes au nom à consonance maghrébine. Courriers anonymes bien sûr, envoyés par la poste, dont les auteurs ignorent peut être ce à quoi ils s’exposent ! courriers infâmes, car, lorsque l’on épouse l’idéologie d’extrême droite, on ne finasse pas et on ne recule devant aucun amalgame : maghrébin est forcément égal à étranger, musulman, délinquant et parasite. Les auteurs de ces courriers s’en sont donné à cœur joie dans l’odieux, toute subtilité étouffée par des relents de christianisme rassis et des nostalgies d’OAS.

    Heureusement, un certain nombre d’associations et de personnalités de bords différents mais partageant les valeurs de tolérance, de solidarité, en un mot les valeurs qui fonde avec d’autres notre République, et permet de vivre ensemble, se sont émus et ont décidé de lancé une pétition pour soutenir ces familles.

    Vendredi après-midi, nous étions donc quelques uns sur le marché de La Gravière pour recueillir des signatures. Curiosité, explications ; certains ,scandalisés, signent sans barguigner, d’autres ont besoin d’être convaincus : les uns sont sur la réserve : « oui, mais… » ou bien : « il ne faut pas brasser cette affaire qui est en train de se calmer.. » ou encore : « les auteurs des lettres sont des crétins, c’est leur faire trop d’honneur que d’en parler » et puis il y a les défaitistes : « cela ne sert à rien ». Alors il faut déployer des trésors d’argumentation, parler valeurs, respect de la différence, faire référence au passé. En dernier ressort, je cite le poème du pasteur allemand Martin Niemöller opposé au régime nazi et interné à Dachau.
    « Quand ils sont venus arrêter les communistes,
    je n’ai rien dit car je n’étais pas communiste.

    Quand ils sont venus arrêter les syndicalistes,
    Je n’ai rien dit car je n’étais pas syndicalistes,

    Quand ils sont venus arrêter les Juifs,
    Je n’ai rien dit car je n’étais pas juif

    Quand ils sont venus m’arrêter,
    J’étais tout seul. »

    Quelques uns émus, finissent par donner leur soutien, d’autres hésitent
    mais finalement restent sur leurs positions.
    Résultats : 19 signatures quand même pour ce petit marché !
    Danièle Develay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *