Archives pour l'étiquette associations

Courrier aux Associations pour la mise en oeuvre des rythmes scolaires

Les élus de la liste Sainte Foy A VENIR,  André Valentino, Isablelle Piot et Monique Cosson, ont adressé un courrier aux 16 associations fidésiennes qui se sont impliquées dans la mise en œuvre des Temps d’Accueil Périscolaires dans le cadre de la réforme dite des rythmes scolaires :

A Ste Foy Lès Lyon                                                        Le 30 septembre 2014

Au président de l’association xxx

Objet : Convention pour la mise en œuvre des TAP

Madame, Monsieur

Vous faites partie des associations volontaires, qui sont impliquées dans la mise en œuvre des Temps d’Accueil Périscolaires. De ce point de vue vous concourez pleinement, à la réussite de ce projet et nous vous en remercions.

Une convention avec les associations pour la mise en œuvre des Temps d’Activités Périscolaires (TAP) était proposée au vote du Conseil Municipal du 25/09/2014.

Nous souhaitons vous informer directement des postions que nous avons défendues lors du Conseil Municipal.

La convention prévoit que les associations s’engagent sur les objectifs du PEDT (Projet Educatif de Territoire) :

L’épanouissement de l’enfant, la cohérence éducative, l’intégration et la réussite scolaires. Elles s’engagent à proposer des « animations ludiques et intéressantes », les lundis et vendredis soir (1h30 de TAP) Ce seront des « activités de sensibilisation », à l’écoute de l’enfant et de ses besoins.

Les intervenants et l’association doivent assurer une régularité de présence, travailler en partenariat,  respecter la sécurité et les locaux. La municipalité de son côté s’engage à mettre à la disposition ses locaux aux équipes d’animateurs par site, à organiser des réunions de suivi et d’évaluation, à attribuer une participation horaire de 17€……

Mais « la subvention sera versée à l’association après le vote en Conseil Municipal qui se tiendra en fin d’année »  (article 5.2 de la convention). Mme le Maire  a assuré que les associations avaient eu connaissance de  la convention, et étaient d’accord avec cet article 5.2. Pouvez-vous nous le confirmer ?

Nous avions d’autres informations : les associations savaient que 17€ de l’heure seraient prévues mais pas le moment du versement, et certainement pas à posteriori et en fin d’année scolaire.

Nous avons proposé séance du Conseil Municipal de modifier le contenu de cet article par un  amendement que nous lui avons soumis  « la municipalité soutient financièrement l’association par le versement de 50% de la subvention au démarrage des activités périscolaires.  Le solde sera versé en fin d’année scolaire après vérification des heures réalisées » Il  a été rejeté par la majorité municipale (25 voix). Aux voix des  trois élus de Sainte Foy           A VENIR se sont ajoutées celles du groupe « Agir avec Vous » (Mme Cruz et Mr Isaac Sibille) pour l’adoption de notre amendement.

Les associations vont donc, pendant un an, devoir financer sur leur budget de fonctionnement courant, la rémunération des intervenants spécialisés, et l’achat du matériel nécessaire aux TAP, notamment, pour répondre aux thématiques des parcours. Nous  regrettons vivement cette décision.

Par l’amendement proposé et le débat sur ce sujet en Conseil, nous souhaitions insister sur le rôle essentiel que vous jouez dans la mise en œuvre des TAP et pointer que la convention devait acter une réciprocité et une confiance dans les engagements conventionnels.

La municipalité dans  cette convention annuelle, demande aux associations d’assurer un service qu’elle ne rémunèrera qu’à posteriori.  Nous ne pouvions approuver cette entorse à la réciprocité. D’autant plus que notre amendement, proposait d’équilibrer le versement en deux fois, c’était possible et administrativement gérable.

Nous restons disponibles pour en discuter avec vous et les membres de votre association.

Nous vous adressons nos sincères salutations.

Pour le Groupe Sainte Foy A VENIR,

Mme Cosson Monique

 

Les 16 associations engagées dans la mise en oeuvre des TAP et destinataires du courrier sont :

Sainte Foy Echecs / SAT NAM (Yoga) / Oullins Sainte Foy Basket / St Genis Oullins Sainte Foy Féminin (Basket) / Académie Fidésienne d’Aïkido / Club Sportif (CS)  Charcot  Tennis de Table / CS Charcot Hockey / Fidésienne Volley-Ball / CS Charcot Zébulons / Sainte Foy Rugby League / Football Club Sainte Foy / Association de Secouristes Français Croix Banche / Ludothèque Kidijeux / Point Lecture Associatif / Au creux de l’Oreille (Théâtre, Poésie) / Penser Agir pour un Dèveloppement Durable.

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Comité de Quartier Provinces Chavril : nos réponses aux questions posées

1. 
180 associations existent sur la ville de Sainte-Foy ! l’absence de structure type maison des associations, fait cruellement défaut. Nous pensons qu’un tel équipement s’avère aujourd’hui, indispensable à la vie associative. Pensez-vous intégrer ce projet dans votre plan de mandat ?
Nous savons que le monde associatif manque de locaux de tous ordres. Nous n’avons pas un projet de création d’une Maison des Associations en tant que telle aujourd’hui.
Nous voulons dès le début du mandat lancer les Assises de la Démocratie Locale, Assises dans lesquelles les associations auront un rôle important quant à l’élaboration, la définition de structures pérennes de participation des habitants.
Par la suite ces instances auront des moyens communaux de fonctionnement, de suivi, d’évaluation, de communication pour que les projets soient co construits (aménagement, événements, réflexion sur l’intergénérationnel, politique jeunesse par exemple…).
Nous soutiendrons les projets de liens, de coordination entre associations. Ainsi que la vie associative elle-même et l’engagement bénévole.
Si dans ce contexte un projet de Maison des associations émerge comme besoin d’un lieu ressource, nous travaillerons cette perspective et sa mise en œuvre avec les porteurs du projet.

2.
Quelle (s) type (s) de structure (s) pensez-vous mettre en place pour coordonner le fonctionnement de la vie associative en particulier sur les aspects logistiques, communication, mise à disposition de matériel ?
Un service municipal dédié à la vie associative est absolument nécessaire dans notre commune de plus de 22 000habitants avec presque 200 associations présentes.
Son rôle sera d’organiser des planifications des événements pour permettre une gestion logistique plus fluide, d’assurer une liaison et des réponses rapides aux demandes (que ce soit oui ou non !), d’évaluer les besoins matériels, techniques, de locaux, de mutualiser des outils, des compétences, et de soutenir l’engagement bénévole.
Des procédures dématérialisées pourraient simplifier les circuits de demande pour les associations, simplifier le travail de traitement de celles-ci et donc réduire les délais de réponse.

3) Les associations rencontrent de réelles difficultés pour communiquer sur leurs manifestations dans la ville. Pensez-vous qu’elles puissent être aidées par le service communication de la ville en ouvrant le journal municipal aux activités des associations et à la vie communale ?
les informations évènementielles et des tribunes libres pour les associations seront ouvertes dans les supports de communication de la ville.
Les associations écriront leurs propres articles, sans intervention municipale.
Le service communication pourra travailler avec les associations pour la présentation de leurs événements (photos, aide technique).
Le site de la ville pourra faire des liens avec les sites des associations.

4.
Les CILS sur la ville de Sainte-Foy n’ont aucun moyen de fonctionnement. Pensez-vous leur attribuer des subventions et sur quels critères ?
Les subventions aux associations seront liées au projet qu’elles portent et pourront donner lieu à des conventions qui clarifient le rôle, les missions de chacun, les moyens techniques, locaux et subventions municipales.
Les CILS par leur caractère d’associations engagées dans des actions d’intérêt général en feront partie, à leur demande bien sûr.
Les subventions seront soumises à la présentation d’un budget prévisionnel et d’un compte de résultat annuel en sachant qu’au long de l’année des relations de travail autour des projets seront mises en place.

5.
Les Conseils de Quartier sont des structures associant des habitants d’une grande ville à la gestion municipale.
La Loi pose l’obligation pour les communes de plus de 80 000 habitants de créer un ou plusieurs conseils de quartier dont le rôle est de développer la participation citoyenne. Leur création est facultative dans les communes de 20 000 à 80 000 habitants.
Êtes-vous cependant favorable à la création de conseils de quartier sur notre commune ?

Les Assises de la Démocratie Locale permettront de définir les instances consultatives, participatives que la commune, les acteurs associatifs et les habitants souhaitent tout au long du mandat.
Les conseils de quartier et les commissions extramunicipales pourront en faire partie après présentation, échange et décision au sein des Assises.
Ces structures pérennes permettront la circulation de l’information (ascendante et descendante) la consultation et la concertation, l’élaboration collective.
Après la décision en Conseil Municipal il s’agira d’assurer le suivi de la mise en œuvre et l’évaluation de ce qui a été réalisé. Nous voulons modifier le mode de relations entre élus/habitants et associations. Pour cela nous voulons être positionnés dans une logique de gestion de projet/ projet partagé plutôt qu’une logique administrative.

6.
Vous engagerez –vous à ouvrir des commissions extramunicipales à des représentants des quartiers, représentants des CILS, interlocuteurs indispensables à la vie communale ?
Réponse donnée dans le point 5.

7.
Les besoins des jeunes restent criants sur le quartier Provinces Chavril. Envisagez-vous de créer un lieu spécifique de rencontres pour ces jeunes ?
Nous ne pensons pas que la réponse par un lieu est la réponse qu’il faut donner.
Il nous parait plus utile de rassembler les acteurs concernés par la jeunesse (services municipaux, associations sportives et culturelles, , éducation nationale, Mission Locale, élu-e-s, CIL, des parents et des jeunes….) pour établir un diagnostic partagé de la situation, des questions et problèmes qui se posent et construire des réponses adaptées.
Si le besoin d’un lieu émerge comme nécessaire, il sera pris en compte.
Nous pensons que ce sera plutôt diverses réponses qui répondront à diverses problématiques de la jeunesse plutôt qu’une réponse univoque.

8.
Seriez-vous favorable à l’ouverture d’une antenne des Centres Sociaux Fidésiens sur le quartier des Provinces ?
Une antenne des Centres Sociaux pour répondre à quels besoins : travail avec les familles ?
CLSH ?
En tant que structure de travail sur le lien social ?
Petite enfance ?
Nous n’avons pas de point de vue arrêté.
De la même manière que pour la jeunesse, nous pensons qu’il faut partir d’un diagnostic partagé avec les Centres Sociaux, la CAF, les partenaires du quartier, les habitants, les élus et un état social du quartier… avant de porter le projet d’ouverture d’une antenne des Centres Sociaux, tout en connaissant l’histoire de la fermeture du Centre Social des Provinces.

9.
La maison Communale des Bruyères est un lieu indispensable pour le quartier des Provinces. Certaines contraintes administratives ne permettent pas l’ouverture le lundi ainsi que pendant une partie des vacances scolaires. Nous souhaiterions une ouverture plus large de cette maison communale. Êtes-vous favorable à une plus grande amplitude d’horaires et avez-vous des projets d’animation pour les jeunes en période extrascolaire ?
La question de l’ouverture plus large de la MCB se pose évidemment.
Elle doit être mise en lien avec son projet et sa fonction sur le quartier qui mêlent des services municipaux et un lieu de pratiques associatives.
Sa place, ses missions sont certainement à redéfinir avec les associations utilisatrices, les services municipaux, les habitants et le CIL.
Son Conseil d’Administration devrait être ouvert et un véritable lieu de débat et d’élaboration de projets pour tous les âges.
Votre question (9) sur une antenne des Centres Sociaux est à relier à la place, la fonction de la MCB : lieu ressources, lieu inter associatif, espace communal, structure d’animation du quartier ?
Il y a des besoins de locaux associatifs supplémentaires sur la commune et de facilité d’accès pour leurs activités.
Ces questions logistiques peuvent rapidement être résolues techniquement avec une volonté politique de partenariat commune/associations.

10.
Le développement de la politique sportive a permis aux clubs sportifs partenaires de bénéficier d’équipements et locaux spécifiques (club house, locaux, matériels etc..) favorisant ainsi leur bon fonctionnement.
Le comité de quartier Provinces/Chavril participe depuis 20 ans à l’animation du quartier (deux Foires au Livre annuelles, Fête de la St Jean et soirée de la solidarité le 8 décembre…).
La gestion de nos stocks de livres, documents, matériels nous pose réellement de grandes difficultés organisationnelles.
Pensez-vous intégrer dans votre Plan de mandat, un projet d’aménagement ou la création d’un lieu nous permettant de résoudre d’une façon définitive ces problèmes de logistique ?

Il y a une réponse à travailler et construire entre la Mairie et le CIL sur les besoins de locaux de proximité.
Nous savons que cette question est partagée par d’autres associations du quartier (La ludothèque Kidijeux et Le Point Lecture associatif, par exemple).
Il parait essentiel que ces questions soient abordées et résolues collectivement.

La Liste SainteFoyÀVENIR

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Alain Poupard, Sportif, Enseignant et Citoyen, vingt-huitième de la liste SainteFoyÀVENIR

Alain Poupard, 28e de la liste SainteFoyÀVENIR

« Fidésien depuis 24 ans, après avoir été professeur je suis responsable des formations technologiques dans un lycée.

Actif dans des associations locales depuis de nombreuses années : parents d’élèves, sports, comité de quartier et environnement.

Sportif, longtemps impliqué dans l’organisation du sport à Sainte-Foy-lès-Lyon et au niveau régional : entraineur, président de club, élu à l’Office Municipal des Sports, responsable régional de la formation des jeunes pour une fédération sportive, formateur de cadres sportifs.

Mes compétences d’organisation et ma connaissance du milieu associatif, plus particulièrement sportif, seront mises au service de l’action municipale sportive.

Avec les élus de SainteFoyÀVENIR, nous mettrons en place une véritable politique du sport pour tous. Nous rapprocherons le sport des citoyens aussi bien par le développement de sites sportifs de proximité, par la participation des pratiquants et à la définition des grandes orientations sportives de la ville.

Avec la liste SainteFoyÀVENIR, toutes et tous, qu’ils soient scolaires, individuels, en clubs, jeunes et moins jeunes, loisirs, compétiteurs, tous seront écoutés et trouveront un soutien. Nous dynamiserons tous les clubs en proposant une politique efficace de développement. Nous implanterons les sports aujourd’hui absents sur notre commune en adéquation avec la demande réelle que nous étudierons. »

Alain Poupard

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

3. Échanger et construire avec les Fidésien-ne-s

Nos engagements
pour sainte-foy-lès-lyon
solidaire et
citoyen
3.
Échanger et construire 
avec les Fidésien-ne-s

Nous engagerons immédiatement 

Des Assises de la Démocratie Locale, mobilisant élu-e-s, services municipaux, citoyens, associations, acteurs économiques.
Nous établirons ensemble les conditions pour des relations de confiance, d’échanges. 
Fruit du travail des Assises, nous mettrons en place des instances participatives pérennes avec de véritables moyens pour prendre part à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation des projets municipaux. L’implication de toutes les forces vives fidésiennes permettra un contrôle des citoyens indispensable à la poursuite de l’intérêt général. L’élu-e de votre quartier sera votre premier interlocuteur.

Durant les 6 ans de mandat : 

Information, participation
Nous établirons des modalités de circulation de l’information entre les élus, les services municipaux et les habitants. Des agents municipaux respectés, formés, considérés et tournés vers une démarche de projets plutôt qu’étouffés dans une approche purement gestionnaire. Nous vous proposons une vision d’avenir qui renforce la qualité, l’efficacité du service public.

• Vous pourrez progressivement, élaborer débattre et décider d’orientations budgétaires annuelles. 
• Nous instaurerons des référendums locaux et votations citoyennes portant sur les grands choix municipaux.

L’engagement associatif 
• Nous construirons avec les associations des projets d’intérêt général dans le cadre des politiques publiques municipales (écoles, sports, culture, loisir, vacances, centre de loisirs, rythmes scolaires, etc.).
• Nous établirons des conventions claires, évaluables, un partenariat continu et un soutien actif à l’engagement bénévole dans les associations
Nous ouvrirons aux associations des espaces d’expression libre dans les publications municipales.

Éric VIVIER et Hélène LEDUC

 

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email