Archives par mot-clé : CNDP

Mai 2022 : – CLAP de fin pour le TRANSPORT par câble de l’ouest lyonnais !!!

Après Brest, St Denis de la Réunion, c’est à Toulouse et demain Créteil, bientôt ailleurs en région parisienne que sont inaugurés des téléphériques urbains. Après tous ceux qui transportent, depuis des décennies, les habitants de différentes grandes villes touristiques – ou pas – sur tous les continents.

Oui, le transport par câble a sa place dans notre agglomération lyonnaise où il nous faut franchir fleuve, rivière et collines pour nous déplacer rapidement. Nous regrettons que ce projet de transport innovant, en faveur d’une transformation écologiquement responsable de nos modes de transports, peu coûteux, et rapide à installer, pourtant réclamé par nos maires et sénateurs lors de la révision du PDU en 2017, n’ait pu voir le jour sur notre territoire.

L’abandon de ce mode de transport d’avenir n’est une victoire pour personne. Il n’y a en effet ni vaincus, ni vainqueurs. Ce résultat objectif est avant tout le fruit d’une concertation publique assumée, avec l’appui de deux garants de la CNDP. Ainsi, les mensonges du printemps 2021 qui prédisaient, avec virulence, l’inexistence d’une concertation largement ouverte (par ailleurs, réglementaire pour ce type de projet) et l’exclusion de la question préalable sur la pertinence, ou non, de ce projet ; sont aujourd’hui avérés. Sans parler de ceux qui laissaient entendre que ce maillon de réseau pouvait concurrencer un projet structurant, d’une toute autre ampleur, tel celui d’un métro !

De son côté, le Sytral mobilités, en la personne de son président M. Bernard, a toujours garanti le caractère démocratique de cet exercice et assuré qu’il acterait le renoncement à ce projet, face à une forte opposition. 

Alors, où en sommes-nous aujourd’hui ? L’effervescence, voire la fureur sont heureusement retombées mais il nous faut reprendre et poursuivre l’indispensable réflexion sur la problématique des mobilités dans l’ouest lyonnais qui reste un sujet d’actualité. Le projet de métro E, objet d’une concertation en 2019 n’était pas abouti avant les dernières élections municipales et métropolitaines de 2020 ; son parcours méritait encore d’être revu pour desservir au mieux les populations mais aussi pour des questions techniques. Aujourd’hui, un projet de tramway express de l’ouest lyonnais (en partie souterrain, comme le métro) est réexaminé : deux fois moins cher que le métro (750 millions d’euros) et plus adapté aux zones péri-urbaines moins denses.

Plus largement, comment déployer des transports en commun adaptés à nos reliefs et paysages et à nos besoins de mobilités ? Il ne suffira pas de revoir le cadencement des bus actuels mais il faudra poursuivre à grande échelle, le partage de la voirie sur nos communes où l’on imagine encore consacrer de nouvelles places de stationnement à la voiture individuelle. Et redynamiser les lignes de train sur l’Ouest permettant ainsi une meilleure offre aux usagers ? À quand une tarification unique (SYTRAL mobilités et TER) pour faciliter les trajets des utilisateurs ? Qu’attend la Région dont c’est une des compétences majeures ?

La météo nous rappelle chaque jour l’urgence climatique et énergétique, nous méritons plus qu’un statut quo et avons besoin de solutions de mobilités pour des déplacements décarbonés répondant aux exigences de qualité de l’air de la future ZFE- mobilités métropolitaine. 

STOP à la manipulation de l’information !

STOP à l’exacerbation des peurs et à la manipulation de l’information de la municipalité

OUI à une véritable concertation sur ce projet. Tout doit être posé sur la table pour une discussion en connaissance de cause. Rendez-vous en novembre pour la concertation »

La municipalité de Sainte Foy-lès-Lyon a perdu tout sens de la mesure et des responsabilités. Son seul objectif : instrumentaliser toutes les informations pour faire de l’anti Métropole.

I – Communiqué de presse de la Mairie

Il laisse entendre que des secteurs de la commune sont en danger par rapport au transport par câble. Une réponse du Sytral s’en est suivie dans la journée.

II – Réponse du SYTRAL


« Le SYTRAL étudie le projet d’une première ligne de transport par câble reliant Francheville à Lyon en desservant les communes de la Mulatière et Sainte-Foy-lès-Lyon.

Dans le cadre des études de faisabilité actuellement menées, le SYTRAL a mandaté le bureau d’études SETEC afin d’identifier les possibilités d’implantation des infrastructures sur les 3 hypothèses de fuseaux qui seront soumis à concertation.

Des déclarations d’intention de travaux ont ainsi été déposées auprès des gestionnaires des réseaux souterrains. Cette étape administrative classique dans la vie de tout projet, permet de procéder aux études de sous-sol nécessaires et indispensables pour vérifier la possibilité ou les contraintes d’implantation d’équipements structurants et ceci en fonction des réseaux existants (eau, gaz, électricité…).

« Il s’agit d’une procédure habituelle et réglementaire, nécessaire à la réalisation de tout projet d’infrastructure. Les études de faisabilité actuellement menées vont permettre d’engager une phase de concertation transparente et nourrie sur la base d’un projet techniquement réalisable. Ignorer cette étape aurait été de l’amateurisme », déclare Jean-Charles Kohlhaas, vice-président délégué du SYTRAL. Avant d’ajouter : « Les attaques de Véronique Sarselli instrumentalisent le débat et viennent entraver le principe même de la concertation ».

Une concertation préalable, moment privilégié d’infor­mation et de dialogue, sera menée de mi-novembre 2021 à mi-février 2022 afin de soumettre à l’avis des citoyens l’opportunité du projet, les hypothèses de tracé ainsi que les principes d’insertion des stations et pylônes.

Afin de veiller à la transparence des informations et à la qualité des échanges, le SYTRAL a choisi de placer cette concertation sous l’égide de deux garants désignés par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), autorité indépendante. Les garants s’assurent de la bonne mise en œuvre de la concertation afin que les avis exprimés et les contributions des citoyens soient pris en compte. »


L’intox ça suffit ! La mairie veut mettre le feu… C’est un jeu dangereux qui ne fait pas honneur à la démocratie.

Rendez-vous pour réellement parler des avantages et des impacts du projet.