Archives par mot-clé : restauration collective

Tribune libre – Mosaïque n°167 – septembre/octobre 2021

RENTRÉE SCOLAIRE 2021 – POUR UNE VILLE DURABLE : UN AMBITIEUX PROJET SANTÉ et ALIMENTATION.

La vaccination du plus grand nombre d’entre nous, y compris des jeunes, nous laisse espérer une année scolaire plus normale. Les gestes de barrière et d’hygiène élémentaires (lavages des mains…), toujours d’actualité, ont permis une baisse des cas de gastroentérites et de grippes au cours l’an dernier.

Une bonne santé passe par une bonne hygiène de vie et surtout par une bonne alimentation. Nous saluons donc avec bonheur le label Ecocert de niveau 1, obtenu par la cuisine de la Sogérès, basée à Rillieux la Pape, notre prestataire pour la restauration collective de nos écoles publiques et de la résidence Beausoleil. Ce label vient garantir une nourriture plus saine, plus locale et durable, en provenance, de plus en plus, de l’agriculture biologique.

Mais nous pourrions faire mieux : réinstaller une cuisine centrale, à Ste Foy. Seules des raisons économiques ont présidé à sa fermeture au début des années 2000. Nous pourrions ainsi décider de re – localiser des emplois – publics ou privés – (maraîchers, arboriculteurs, cuisiniers, chauffeur-livreur, …), de re – cultiver des terres agricoles (dans notre ceinture verte, et ailleurs) et de nourrir, du coup, dans une proportion de plus en plus importante avec une alimentation bio et locale, les 1000 enfants/jour de nos écoles, les résidents de Beausoleil, nos agents municipaux, les bénéficiaires du service de repas de l’OFTA, voire nos crèches

Cette rentrée aurait pu déjà se faire à pied dans certains quartiers, en toute sécurité, aux abords de nos écoles. Cela viendra : il y va de la place que nous voulons laisser à l’enfant dans notre ville.

Nous souhaitons une belle reprise scolaire, sportive et culturelle à tous les animateurs, enseignants et élèves. 

Yvette LATHUILIERE. SainteFoyAVENIR. Citoyenneté. Ecologie. Solidarité 

5. Un budget équilibré au service de tous

Nos engagements
pour sainte-foy-lès-lyon
solidaire et
citoyen 
5. 
Un budget équilibré
au service de tous

L’excès de prudence de la municipalité sortante est patent. Au lieu d’utiliser une partie de l’importante capacité d’autofinancement de la commune pour couvrir des besoins prioritaires des Fidésien-ne-s, elle préfère remplir année après année son bas de laine, tout en maintenant une pression fiscale parmi les plus élevées. En toute logique, un telle politique d’immobilisme aurait dû avoir pour corollaire une baisse des impôts.

Parce que nous voulons sortir de cet immobilisme, nous proposons de maintenir ce niveau historique d’imposition, mais d’utiliser une partie raisonnable de l’excédent de fonctionnement pour assurer de nouveaux services aux Fidésien-ne-s, en proposant à ceux-ci de participer au débat sur les choix et les nouvelles priorités à financer.

Tout en nous engageant sur un maintien des niveaux d’imposition, nous rétablirons une meilleure justice fiscale en assurant un rééquilibrage entre la taxe d’habitation (TH) et la taxe foncière (TFB). La TH de la commune est aujourd’hui anormalement élevée par rapport aux communes équivalentes alors que la TFB est au contraire plus basse, pénalisant ainsi les locataires les plus défavorisés.


Pour faire face aux réductions de dotations et subventions de l’État, engageons des actions dans trois directions : 

1. 
Amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments communaux (mairie, écoles, espaces culturels et sociaux…) permettant de diminuer sensiblement le coût et faire baisser la consommation d’énergie.

2.
Soutien actif aux opérations de revalorisation des bases d’imposition pour que les nombreuses réhabilitations dans le Centre soient prises en compte.

3.
Recherche des ressources nouvelles en mobilisant des outils de nos partenaires et la mutualisation d’équipements, avec les communes limitrophes, le Grand Lyon, la Région, l’État, l’Europe, les réseaux associatifs et bancaires.

• Nous engagerons une révision de la politique de délégation de service de la restauration collective qui permettra la qualité dans l’assiette (circuits courts et bio), développement de l’agriculture locale, l’accompagnement éducatif…

Nous introduirons des clauses sociales et environnementales dans les marchés publics.

Isabelle PIOT et Monique Cosson