ZFE-m : CARTON ROUGE pour notre municipalité !

Ceci n’est pas une plaisanterie : CARTON ROUGE pour notre municipalité !

À confondre intérêt général et opportunité de faire le buzz à tout prix, avec pour cible l’exécutif de la Métropole de Lyon, notre municipalité se trompe totalement d’objectif. Résultat un vrai « bad buzz », avec ces 4000 fausses contraventions pour inciter les automobilistes à se rendre sur le site Internet de notre ville et répondre à un questionnaire totalement biaisé sur la ZFE-m (Zone à faibles émissions de gaz à effet de serre, pour les mobilités).

Cette initiative est d’autant plus critiquable qu’elle omet sciemment de préciser le premier objectif vital de l’instauration des ZFE-m, au niveau européen : la baisse des émissions de gaz à effet de serre pour améliorer nettement la qualité de l’air que nous respirons !

Pour rappel, en référence à la loi LOM de décembre 2019, le principe d’une zone à faibles émissions repose sur l’interdiction d’accès à une métropole, ou à une partie d’une métropole, des véhicules qui ne répondent pas à certaines normes d’émissions des polluants atmosphériques (Cf. Vignettes Crit’Air).

La ZFE-m est une stratégie européenne, déterminante pour améliorer durablement la qualité de la vie en ville, en préservant les populations des risques pour leur santé liés à la pollution de l’air mais aussi des nuisances supportées quotidiennement par les habitants qui vivent à proximité des axes routiers.

Alors que le dernier rapport du GIEC (4 avril 2022), nous a clairement indiqué qu’il fallait agir dans les trois ans pour espérer freiner l’emballement du dérèglement climatique en cours, notre municipalité décide d’imprimer pour un coût, certes modeste (500 €, selon le Progrès) ces fausses contraventions, sans débat, sans informations complètes, sans discernement. 

Notre rapport à nos biens communs, comme l’air ou l’eau, doit être traité avec considération, avec une attention particulière à ce que nous laisserons aux générations futures. Nos véhicules, nos logements, nos modes de production et de consommation, nos bâtiments publics, doivent être moins énergivores et plus respectueux de l’environnement.

Aussi s’opposer à cette ZFE-m – comme au TPC – sans apporter de réponses aux besoins et aux enjeux climatiques du présent, va-t-il devenir la norme à Sainte-Foy-lès-Lyon ?

Le calendrier de la ZFE-m sur la métropole de Lyon est déjà en retard par rapport à celui d’autres pays d’Europe qui l’appliquent depuis 10 ans. Alors pourquoi vouloir repousser l’échéance ? Il est faux de prétendre que nos compatriotes ne sont pas prêts à ces évolutions en faveur de leur santé et de leur environnement, pour des raisons économiques. On ne peut manquer d’observer aujourd’hui, l’augmentation du nombre de cyclistes (et notamment de familles cyclistes) à Ste Foy ainsi que de conducteurs de voitures électriques et hybrides.

Notre préoccupation, et la leur, est l’intérêt collectif, pas l’intérêt individuel de « doux rêveurs » qui croiraient encore que tout peut continuer comme avant. En responsabilité, l’exécutif métropolitain conçoit un programme d’aides adaptées aux plus modestes (particuliers, artisans, commerçants, entrepreneurs, …). Pourquoi le nier ?

Nous avons trois ans pour réagir, en conscience ; c’est peu, nous avons besoin de stratégies de résilience et d’accompagnements adaptés ; certainement pas de plaisanteries sur des sujets aussi sérieux ! Alors, oui, CARTON ROUGE à notre municipalité qui égare nos concitoyens au lieu de les aider dans les choix à faire pour améliorer ensemble notre cadre de vie.

Commentez :