Balade Quartier Provinces Chavril – samedi 6 avril 2019

RV au Parc du Brûlet à côté des muriers :

Mme Stuckens qui a vu le flyer d’invitation vient nous signaler l’absence de banc pour se reposer, lorsque des personnes âgées font un tour à pieds, qui part du Brûlet, vers la MJC et Chemin du Fort. Il faudrait en prévoir un Chemin du Fort et un autre vers le fort des CRS. Pour les déplacements les chemins refaits au Brûlet sont appréciés.

Cette dame avait écrit à la Mairie pour signaler l’absence de banc à l’arrêt du 49 rue de Chavril. Il a été installé.

Echanges et déambulation avec Yvan Carlot et Jean-Yves Barbier

  • Signalement d’une tonte trop systématique à l’angle Clémenceau, rue du Brûlet qui a coupé des orchis bouc en floraison. Rappel de l’importance de la gestion différencié pour préserver la flore et la faune
  • A propos des mûriers, il serait indispensable de soutenir l’action de M. Perret qui doit tout seul gérer cet espace étendu et varié, faire des activités pédagogique. C’est beaucoup trop lourd pour une seule personne. La convention à titre gratuit avec la Mairie, ne garantit pas une gestion satisfaisante. Il y a un besoin d’entretien plus soutenu, les 3/4 des mûriers sont à l’abandon. Il y aurait besoin d’une nouvelle convention qui associe M. Perret et renforce l’action de suivi et d’entretien.

70 variétés de mûriers existent. C’est une collection sans équivalent qui a une valeur patrimoniale, une valeur quant à la recherche et un potentiel économique. Pour prendre en compte ces différents aspects il y a besoin d’un projet global, qui reconnait cet arboretum, intégrerait l’installation d‘une magnanerie. Projet qui mettrait la commune dans le circuit de la route de la soie, et serait un levier de relance de la vie économique.

  • Le parc est sur le tracé du Chemin de St Jacques de Compostelle. Il y est mis à jour la partie enterrée de l’Aqueduc. En lien avec le pays de la soie, le travail patrimonial autour de l’Aqueduc, il y a là un levier d’éducation, de tourisme pour la ville. Par exemple : il pourrait être envisagé l’installation de bornes interactives sur ces différents sujets, le balisage de chemin de randonnée (croix jaune)
  • La gestion du parc, le suivi et l’entretien des arbres laissent à désirer : coupes sévères d’arbres remarquables comme le Hêtre de Versy, l’ambroisie qui se développe et envahit des espaces. Les marronniers qui sont malades. L’AGUPE a un projet de plantation de Chênes verts le long du mur de la Terrasse.

S’ajoute la question des crottes de chiens (4 écoles ne viennent plus à cause de ça), des déchets récurrents et des tags. Il faut faire respecter le fait que ce parc est utile à plusieurs activités et pas seulement un parc à chiens (distribution de sachets pour crottes, amendes de 63€…)

  • Un projet global suivi et partagé parait nécessaire. Il permettrait par exemple d’envisager de reconstituer l’allée qui amenait au-dessus de la terrasse ; allée bordée par 2 cèdres blancs.

Descente de la rue de Chavril :

  • Pas de nouvelles de l’installation d’un 3ème bâtiment dans le Green Chavril. Batiment à usage médical, a été envisagé par la Mairie. Où en est-on ?
  • Le parc a besoin de toilettes publiques. Elles pourraient être installées à l’angle de la clôture du Green Chavril, côté Parc.
  • La poste de Chavril a fermé. Un cabinet médical va ouvrir dans ce local vendu par la Mairie. La copropriété Chavril se questionne sur des places de stationnement réservées et proches de ce cabinet médical, notamment pour des personnes qui ont des difficultés de déplacements.

Marché des Provinces, MCB

  • Avec le marché du samedi, nous constatons l’impossibilité pour des personnes malvoyantes, en fauteuil, de pouvoir traverser le Bd des Provinces, ou d’attendre le bus devant la MCB. Camionnette, voiture sont garées sur trottoir, à l’arrivée du passage piéton. Il faudrait un abribus qui empêche de se garer, mettre en fourrière.

Nous constatons un danger patent : le passage piétons se trouve juste à la sortie du parking. Il faudrait une barrière pour sécuriser.

  • Le jardin (propriété communale) derrière la MCB est aussi un parc à chiens. L’association Haut Com’3Pom nous a suggéré le besoin d’un parc public aménagé pour les enfants. Le parc est bien situé entre les écoles.

 

 

  • A côté des terrasses de Manon il y a un projet immobilier de 26 logements qui nécessitent une station de relevage et le branchement aux Terrasses de Manon.
  • Elisabeth Viallé et Simone Palatin représentantes d’Antenne Logement nous parlent du projet logement d’abord défendu par la Fondation Abbé Pierre. Par rapport à Ste Foy et au quartier elles évoquent le manque de logements d’urgence pour des personnes à la rue. La réponse de la Mairie est qu’ils ne servent qu’à l’urgence (incendie, catastrophe naturelle …). D’autre part les mutations dans un parcours résidentiel ne se font pas et il manque des logements accessibles pour les petits budgets. Nous évoquons le collectif Accueil Provinces qui financent 3 appartements et accompagne 3 familles migrantes.
  • Nous évoquons la copropriété du petit Chavril qui a mené une rénovation thermique, a installé un compostage collectif et vient d’adhérer à la charte de l’arbre (685 arbres dans la copro). La copropriété rue Maréchal Foch organise aujourd’hui une animation autour du compostage collectif. Mathieu Simonard qui a initié et suivi la rénovation thermique de l’Anjou, nous rejoint. Les copropriétés bougent sur le quartier

Dans le quartier les habitants des petites maisons à côté de la copropriété du petit Chavril, sont sans arrêt sollicités par des promoteurs pour la vente de leur bien.

  • La MCB n’est pas adaptée quand il y a des besoins de réunions ponctuelles pour les associations. Planning en début d’année qui n’a aucune souplesse. Besoins de locaux pour que l’activité de Kidijeux puisse s’installer et se développer, besoin pour l’AGUPE également. Myriam Hugo présidente de la Ludothèque est venue nous évoquer le travail de bilan perspectives que l’association va réaliser au bout de 10 ans de fonctionnement. Les 10 ans seront fêtés le 12 octobre prochain
  • Les écoles primaires du quartier entourent la place St Luc et 3 maternelles sont à proximité. Il y a une baisse des effectifs scolaires. Mme le Maire a précisé lors de l’AG du Comité de quartier que la question du regroupement des écoles se pose pour les maternelles. En ce qui concerne les primaires, l’école Paul Fabre serait trop petite pour accueillir toutes les classes et Robert Schumann couterait très cher en rénovation thermique. En attendant l’entretien régulier dans les écoles pose problème. Aucun échange n’est prévu avec les parents, les habitants sur ces perspectives, ces questions qui concernent directement la vie de quartier, la vie des familles.

Halte au Point Lecture :

La bibliothèque associative du quartier est ouverte le samedi matin. Nous y allons et échangeons sur l’histoire de cette structure, le prochain anniversaire des 20 ans d’ouverture le samedi 18 mai prochain, le développement des activités et des partenariats : heure du conte le mercredi, accueil des classes, croq’livres pour partager ses coups de cœur, rencontre d’auteurs, soirée contes poésie dans le cadre du printemps des poètes, accueil enfants des CLAS – Participation aux Foires au Livre, au comité de concertation de la MCB… Nous avons également évoqué l’installation d’une bibliothécaire à temps très partiel qui a aidé la structuration du travail autour du circuit du livre, l’informatisation du prêt et la création du site.

Place St Luc

  • La préoccupation depuis plusieurs années est le réaménagement du rond-point. Le quartier a connu le décès d’une jeune fille suite à un accident de voiture. La Métropole a construit un projet qui doit être d’abord présenté aux associations (Comité de quartier, Agupe) et aux commerçants. Il y aura ensuite une réunion publique de présentation du projet aux habitants. Il faudra se saisir de ces moments pour pointer les remarques, voir si la circulation piétonne, et cycliste est bien prise en compte ainsi que l’abaissement de la vitesse des voitures.
  • Le bus 49 est très fréquenté. Il manque des dessertes en soirée. Le bus 17 reste peu utilisé au départ des Provinces. Le C20 est la ligne forte du quartier. Bien qu’il soit double et fréquent, il est trop plein aux heures de pointe.
Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.