Archives de catégorie : Les Elu.e.s

Suivez l’activité des élu.e.s de SainteFoyÀVENIR

Tribune libre – MOSAÏQUE n°182 – mars/avril 2024

Rendons à César ce qui est à César !

La ville de Sainte-Foy-lès-Lyon qui invoque à l’envi, son « identité fidésienne », devrait se rappeler que nombre d’actions qu’elle met à son actif, ont été rendues possibles et/ou largement financées par la Métropole de Lyon. Institution si souvent décriée par les élus majoritaires. Quelques exemples : – De nombreux investissements sur le domaine public, sont gérés par la Métropole comme le collège du Plan du Loup et la Maison de la Métropole, chemin de Montraÿ. Des aides sociales : pour les jeunes, pour les personnes âgées, pour les futurs et jeunes parents (Protection Maternelle et Infantile) et pour les personnes à mobilité réduite, ou en situation de handicap. L’entretien de la plupart des places et voies de circulation et le développement de pistes cyclables ; la mise en place de bornes Velo’v, place Saint-Luc. L’aménagement de sentiers pédestres et les animations pour le grand public et les scolaires dans le cadre du projet Nature Yzeron aval.

Des transformations depuis 2022 : – Aménagement végétal et dés-imperméabilisation du parking du monument aux morts, et récemment de celui de la place Laurent Paul. De même, les travaux sur les parkings, rue du Château et dans trois cours d’écoles. Et les futurs aménagements programmés, cette année, pour végétaliser les places Xavier Ricard et de l’église, après des années de négociations stériles. Pour réduire nos déchets, en complément de la collecte et du traitement sélectif des déchets ménagers et assimilés, la mise en place dans tous nos quartiers, des « bornes alimentaires » pour composter tous nos déchets de repas : transformés en compost pour amender les sols d’agriculteurs locaux, ou pour la production d’énergie renouvelable, à partir de la méthanisation.

Sans parler de l’aide financière accordée à la MJC pour le développement de sa costumerie, patrimoine historique, et les subventions et garanties d’emprunts pour la construction de logements locatifs sociaux sur notre commune. Que serait Ste-Foy sans la Métropole ? Oui, la collaboration vaut mieux que la défiance systématique !

Faïza Mihoubi ConseillèreMunicipale SainteFoyAVENIR

Notre élue Weiwei GUO quitte le Conseil municipal

Déclaration de Weiwei Guo, lors du Conseil municipal du 21 décembre, pour annoncer sa démission :

Madame le maire, chères et chers collègues du Conseil municipal,

C’est avec un mélange de tristesse et de soulagement que je vous annonce ma démission d’élue municipale pour des raisons professionnelles.

J’ai passé un peu plus d’un an au conseil municipal de Sainte Foy-lès-Lyon, ou plutôt dans l’arène, comme l’a qualifiée Mme le Maire, il y a quelques années, en souhaitant la bienvenue à une conseillère d’opposition.

Je ne sais pas, Madame le maire, quel rôle vous attribuez aux élus d’opposition dans cette métaphore mais, en ce qui me concerne, je suis venue pour débattre, pas pour combattre. Je crois fermement en la nécessité d’un dialogue ouvert, serein et respectueux, dans le but de trouver des solutions équilibrées pour le bénéfice de tous les Fidésiens.

Malheureusement, cela n’est pas toujours le cas. Nous ne disposons souvent que de très peu d’informations et devons travailler dans l’urgence. Quand il y a des divergences d’opinions, ce qui arrive assez souvent, la tension monte bien trop rapidement. Tout cela compromet significativement notre capacité à contribuer à la prise de décision.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers ceux d’entre vous qui ont cherché à maintenir un esprit de coopération malgré les différences d’opinion. Je reste convaincue que la démocratie ouverte est essentielle pour notre commune.

Je rends mon mandat, mais reste engagée auprès des citoyens qui nous ont fait confiance. Je souhaite pouvoir continuer les échanges d’idées dans un cadre serein et constructif.

Weiwei GUO

Tribune libre – MOSAÏQUE n°181 – Janvier/février 2024

TEOL (Tram Express de l’Ouest Lyonnais) une offre responsable de transport en commun propre et rapide, enfin à Ste Foy !

Le projet d’un nouveau transport collectif doit répondre à un réel besoin de mobilité entre l’Ouest lyonnais et le reste de l’agglomération. Ce tro semi – aérien proposé par la Métropole, via l’offre de Sytral mobilités, doit nous permettre de choisir au quotidien un transport en commun décarboné, plus rapide et plus fiable que nos bus actuels, ou les trajets en voiture individuelle, en mettant le cœur de Lyon à environ ¼ d’heure de chez nous.

À un coût 2 fois moins élevé que le projet non financé du métro E (800 millions d’€ valeur 2023), avec un délai de réalisation plus court, son opportunité est pour nous, élus de SainteFoyAVENIR clairement démontrée. Enfin, un transport en commun propre et rapide pour l’Ouest lyonnais.

La concertation est ouverte depuis début novembre. Des réunions publiques ont eu lieu avec une présence importante des fidésiens à celle de Sainte-Foy, dans un climat apaisé et constructif. Le projet est consultable sur https://​www​.sytral​.fr/​6​6​9​-​t​e​o​l.htm avec différentes options sur lesquelles est demandé l’avis des Grands lyonnais. Pour notre commune, le lieu de la station souterraine n’est pas définitif et deux localisations sont proposées. Vous avez jusqu’au 5 février prochain pour exprimer votre point de vue et déposer un avis sur la plateforme dédiée (lien ci-dessus).

TEOL est une offre alternative à la voiture individuelle responsable, tant du point de vue du service public rendu que de la gestion efficace et raisonnée de son budget. Relié au TRAM-TRAIN, il permettra d’améliorer significativement la qualité de l’air dans l’ouest lyonnais et du coup, la santé des habitants. 

Déjà la fin de l’année, les élu(e)s de SainteFoyAVENIR vous souhaitent, à toutes et tous, une très bonne année 2024 : qu’elle vous apporte la paix et la fraternité, et concrétise pour chacune et chacun, des projets qui vous sont chers.

Serge Replumaz Conseiller Municipal SainteFoyAVENIR

Tribune libre – MOSAÏQUE n°180 – novembre/décembre 2023

Sommes-nous incapables de relever le défi de la transformation écologique de nos sociétés humaines ?

Nous le savons : il ne nous est plus possible de nous dérober, de laisser croire que nous ne sommes pas prêts, que nous avons encore le temps de continuer à consommer et produire, de continuer à spéculer, comme nous l’avons abusivement fait depuis les années 90. Heureusement, une majorité d’entre nous a compris ce que nous avons à faire aujourd’hui pour protéger l’humanité. Oui, prendre soin des êtres humains pour qu’ils puissent encore longtemps habiter la Terre, en lien avec tout le vivant ; c’est ce qui motive d’abord nos choix de politiques publiques. 

Que voyons – nous ? Encore des résistances aux ZFE décidées au niveau européen et national pour faire baisser la pollution de l’air. Elles sont cruciales pour l’avenir de nos villes et pour l’évolution de l’urbanisme sur tout le continent et dans le monde. Les aides sociales nécessaires au changement de véhicule, ou au choix d’autres modes de déplacements (transport en commun, covoiturage, vélo, …) sont et seront renforcées, tant au niveau des entreprises, que des collectivités, ou des compagnies d’assurances. Alors, pourquoi refuser cet effort nécessaire à l’amélioration de notre cadre de vie et notre santé ?

Les scientifiques du climat ont validé leurs résultats depuis plusieurs années déjà et nous savons qu’il nous faut renoncer maintenant aux énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) et revégétaliser nos villes, pour nous sauver de la chaleur écrasante des étés caniculaires et permettre le retour d’une plus grande biodiversité, indispensable à notre développement. Pas question donc de créer un nouveau parking sur un espace vert existant, tel le Clos du Cardinal ; sous prétexte de compenser la perte future de quelques places de stationnement. À l’heure où nos jeunes concitoyen(ne)s – mais pas que – adoptent massivement des modes de déplacements sportifs !

Nous nous opposons à cette décision d’un autre siècle ! En pleine conscience, il est temps d’atterrir et de prendre, en concertation avec le plus grand nombre, des décisions essentielles pour aujourd’hui.

Yvette Lathuilière, conseillère municipale SainteFoyAVENIR.

Tribune libre – MOSAÏQUE n°179 – septembre/octobre 2023

UNE RENTRÉE des classes APRÈS UN ÉTÉ ENCORE PARTICULIÈREMENT CHAUD…

Le changement climatique s’opère chaque jour sous nos yeux. Depuis le mois de mai, des incendies, « mégafeux » ont ravagé des millions d’hectares de forêts au Canada, en Grèce, en Espagne, au Portugal, en Italie, en Algérie, … et en France (Corse) mettant en avant les moyens dont disposent les États pour lutter contre ces catastrophes, pour eux – mêmes, et dans le cadre d’une indispensable solidarité internationale. Ce mois de juillet notre hémisphère Nord s’est embrasé tant les températures ont atteint partout des sommets. Celles des mers et des océans augmentent aussi avec de graves conséquences négatives sur leurs écosystèmes. Les sécheresses s’accompagnent de conflits autour de l’eau, avec la prise de conscience aigüe pour les uns de l’accaparement de cette ressource vitale par d’autres.

Pour parvenir à la durabilité de nos sociétés humaines, nous ne pouvons plus nous contenter de discours dépassés sur « les écogestes du quotidien », il nous faut penser globalement et localement la transformation écologique de nos modes de vie. Pour ce faire, des décisions politiques au niveau des états et de l’UE , doivent impulser une « planification écologique », consentie par toutes et tous, afin de garantir la durabilité de nos biens communs essentiels : l’eau, l’air, la terre et l’alimentation.

Dans ce contexte, la mise en place des ZFE (zones à faibles émissions de polluants) des métropoles françaises devrait être énergiquement soutenue et accompagnée. Au niveau national, et particulièrement sur notre secteur sud lyonnais, des décisions doivent être prises cet automne concernant notre niveau d’imprégnation aux polluants éternels émis par des industries chimiques et la décontamination des zones habitées gravement atteintes (Pierre Bénite – Oullins, notamment). Nous avons voté à l’unanimité un vœu en ce sens lors du dernier conseil municipal du 6 juillet. Par ailleurs, nous vous invitons à participer nombreux à la concertation pour le Tram Express Ouest Lyonnais (TEOL) qui démarrera en octobre ; nous soutenons ce projet qui facilitera les déplacements sur notre territoire.

En ce mois de septembre 2023, nous souhaitons aux enfants et à tous les jeunes scolarisés, ou étudiants, de reprendre le chemin de l’école et du savoir avec sérénité et confiance en l’avenir. 

Weiwei GUO, Conseillère municipale SainteFoyAVENIR

Tribune libre – MOSAÏQUE n°176 – mars/avril 2023

SENS DE L’HISTOIRE et DEVOIR CITOYEN

Notre pays, comme 192 autres – dont ceux de l’union européenne – inscrit sa démarche volontariste vers une société décarbonée, libérée des pollutions issues de l’extraction et de la consommation des énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon), à l’horizon 2030 (cf. les 17 objectifs de développement durable de l’Unesco, agenda 2030 : https://​fr​.unesco​.org/sdgs).

Depuis 2015, les lois européennes et françaises successives nous font avancer, à marche plus ou moins forcée, selon notre niveau de conscience ou d’attention, vers l’indispensable transformation écologique de nos sociétés. C’est à dire vers le développement de notre cohabitation apaisée avec tous les êtres vivants – humains et non humains – sur notre planète Terre. Et cela, sans peur de perdre de notre « confort », ou de renoncer au « progrès » ! Interrogeons-nous, tous et toutes, particuliers, entreprises, collectivités, associations, … : quel confort et quel progrès voulons-nous ?

À partir du 9 mars 2023, nous vous proposerons régulièrement, une soirée de « Rencontres citoyennes » pour construire à partir de ce qui nous unit, plutôt que détruire avec ce qui nous divise ; afin de nous donner le pouvoir de composer ensemble un monde en commun. 

Yvette Lathuilière. Conseillère municipale SainteFoyAVENIR

Tribune libre – MOSAÏQUE n°175 – janvier/février 2023

Dégradations des services publics, assumez !

Lors du dernier conseil municipal du 15 décembre – au nom du collectif des parents d’élèves élus de six écoles de la commune – des parents sont venus exprimer leur mécontentement sur les nombreux dysfonctionnements des services périscolaires qu’ils subissent depuis plusieurs semaines. Ils sont, surtout, en attente d’une meilleure qualité de service public pour leurs enfants, lors de la pause méridienne et de la restauration.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir alerté, à plusieurs reprises, sur cette problématique récurrente qui déstabilise l’organisation des familles, et des agents. La situation actuelle est structurellement liée à une politique d’économies de fonctionnement, conduite depuis plusieurs années. La réduction des effectifs, liée notamment au non-remplacement des départs à la retraite, conduit inévitablement à un déséquilibre ; avec des conséquences directes sur la baisse de qualité des services rendus aux fidésiens ; particulièrement ici aux élèves de nos écoles publiques, et à leurs parents.

Alors oui, il faut maintenir un service public de qualité avec des effectifs à la hauteur des objectifs de satisfaction des besoins des fidésiens que nous devons collectivement nous fixer. C’est bien à l’école, pour la santé de nos enfants (à travers la qualité des menus), pour leur bien-être (à travers la qualité de la formation de nos agents), à la bibliothèque, pour conquérir toujours plus de culture, qu’il faut investir d’abord !

Avec une pensée toute particulière pour Vaulx-en-Velin, et ses familles frappées par la tragédie du feu. Nous vous souhaitons une année 2023 pleine de santé et de fraternité ! 

Faïza Mihoubi. Groupe SainteFoyAVENIR. 

Lettre ouverte de nos élu.e.s à Madame le Maire

Vous trouverez ci-après, la lettre ouverte que nos élu.e.s ont adressée à Madame SARSELLI concernant la gestion municipale des arbres et des espaces verts.

Si la communication de notre commune est très « verte », la pratique l’est beaucoup moins ! Quant à l’information et la consultation des citoyens et de l’ensemble des élus, il reste beaucoup de progrès à faire !

Tribune libre – MOSAÏQUE n°174 – novembre/décembre 2022

Le résultat d’une politique, ni ambitieuse, ni prévoyante !

Les élus de la majorité, en place depuis plusieurs décennies, paient aujourd’hui le prix fort d’une politique non anticipée en termes d’économies d’énergies. Depuis le début de ce mandat, en 2020, et déjà sous le précédent, nous alertons la Mairie sur l’impérieuse nécessité de réaliser des travaux d’économies d’énergies sur les bâtiments communaux en réalisant des isolations par l’extérieur, notamment.

Depuis juillet dernier, nous avons déjà consommé la totalité des budgets de fonctionnement des fluides et l’ardoise en fin d’année, va dépasser le MILLION d’€.

Cependant des travaux de rénovation ont été réalisés sur les bâtiments de l’hôtel de ville, mais sans les isoler par l’extérieur. Dès lors, ils restent des passoires thermiques. Imprévoyante, ou prise dans le déni de la réalité climatique, la majorité choisit plutôt d’investir 800 000€ de travaux de couverture d’un troisième tennis communal, ou d’injecter 900 000€ dans la réfection du gazon du terrain d’honneur du Plan du Loup, avec un matériau synthétique à base de pneus recyclés dont le caractère non nocif pour la santé reste à démontrer !

Et ça continue ! On vient de jeter par la fenêtre près de 150 000€ en annulant, lors du Conseil Municipal d’octobre 2022, le marché attribué pour le « Plan lumière », qui prévoyait le remplacement des éclairages publics de notre commune. Plan qui devait permettre d’économiser 50% de notre facture de consommations électriques. Le report d’au minimum six mois, mais plus vraisemblablement d’un an des travaux, est une grave erreur.

Pire, le gymnase Barlet, reste en l’état alors qu’il est la passoire énergétique la plus importante de tous les bâtiments communaux. Avec les près de 2 millions d’€ que nous aurions pu économiser sur les exemples cités ci-dessus, une grande partie des travaux d’isolation du gymnase Barlet aurait pu être réalisée !

Il serait donc temps de changer de politique et d’engager en priorité les travaux permettant d’économiser les énergies et de faire baisser nos factures de consommations. Le Groupe SainteFoyAVENIR demeure pragmatique sur ces questions : Agissons, nous avons trop attendu !

Serge Replumaz – www​.saintefoyavenir​.org – saintefoyavenir@gmail.com