Archives de catégorie : Les Elu.e.s

Suivez l’activité des élu.e.s de SainteFoyÀVENIR

Tribune libre – Mosaïque n°164 – mars/avril 2021

Trafic apaisé et responsabilité

Notre époque vit un bouleversement climatique que certaines et certains ne veulent pas voir. Nous devons modifier durablement nos habitudes de vie. Nos politiques doivent
regarder de l’avant, avec le souci de l’intérêt général, nous inciter à d’autres pratiques ; notamment en matière de déplacements.

Aujourd’hui à Ste-Foy-lès-Lyon, malgré une étude de trafic menée sur le secteur de la rue F. Forest par la Métropole de Lyon, dès 2018, nous nous questionnons encore sur le choix de son sens unique. Cette rue étroite, en zone résidentielle, parallèle au Chemin des Fonts dans le quartier de la Plaine, connaissait un trafic à double sens. Suite au passage à sens unique du Chemin des Fonts, en septembre 2019, et malgré son aménagement en rue dite « de rencontre » à 20km/h, la circulation rue F. Forest a explosé.

Les techniciens de la Métropole préconisaient alors un sens unique dans le même sens (Sud – Nord) que celui du Chemin des Fonts pour éviter qu’elle ne devienne le support du trafic de transit. Mme le Maire était opposée à ce choix malgré la pertinence des études et
la réalité vécue par les riverains. A l’automne 2020, la Métropole a accepté une expérimentation du sens unique à contre sens du Chemin des Fonts, et de nouvelles mesures de trafic.

Où en est-on rue F. Forest ? Nous avons posé la question au Conseil Municipal le 4 février. Réponse laconique de Mme le Maire « Nous attendons encore des arbitrages…». Renseignements pris auprès de la Métropole : – les dernières études confirment, une augmentation de trafic incompatible avec la réalité résidentielle de la rue Forest. La Métropole, malgré le désaccord de notre Maire, a décidé de respecter les préconisations des études et de garantir l’apaisement de la rue. Elle fera une information spécifique auprès des riverains.

Oui, notre responsabilité sur la baisse des émissions de Gaz à Effet de Serre est engagée, à Sainte Foy, comme ailleurs. Nous vous invitons à suivre les informations concernant le transport par câble et l’intermodalité, sur notre site http://​saintefoyavenir​.org/ et à vous
mobiliser contre le projet de parking du Clos du Cardinal.

Yvette Lathuilière SainteFoyAVENIR. Citoyenneté.Ecologie.Solidarité.

Tribune libre – Mosaïque n°163- Janvier 2021

Pas de développement durable de notre ville sans concertation citoyenne.

Le seul espace vert naturel public de Ste Foy centre, proche de la résidence Beausoleil pour personnes âgées, mais aussi d’habitations et d’écoles, est aujourd’hui menacé par l’aveuglement obstiné de notre Mairie. En effet, la municipalité est persuadée d’avoir obtenu l’adhésion des fidésiens qui auraient accepté – en votant pour elle lors des élections municipales du 15 mars 2020 – la mise en œuvre d’un parking, tout végétalisé qu’il soit, à la place du dernier espace vert naturel au cœur du bourg : le Clos du Cardinal.

Mais, un grand nombre d’habitants et usagers du Centre ne souhaitent qu’une seule chose : une concertation, avec une vue d’ensemble de leur quartier prenant en compte leurs souhaits pour y vivre bien.

La réponse de l’exécutif ne peut nous satisfaire. La concertation pour conduire une réflexion, avec un ensemble de citoyens, voilà la démarche qui nous paraît indispensable. Permettre, à celles et ceux qui sont directement concernés, d’exercer leur responsabilité et de s’accorder en vue de la construction d’un projet commun, relevant de l’intérêt général.

La fin de non-recevoir de la municipalité, est irrespectueuse de la diversité des opinons fidésiennes. L’identité fidésienne ne signifie pas l’uniformité. Sainte-Foy est une mosaïque, il faut accepter d’écouter aussi celles et ceux qui veulent autre chose qu’un parking au centre de Sainte-Foy, et qui habitent pleinement et activement notre ville.

En cette année 2021, il est temps de mettre en œuvre un « conseil de développement local ». Il faut qu’à Sainte-Foy-lès-Lyon, la démocratie soit exercée avec le plus grand nombre de nos concitoyens. Qu’elle s’exprime d’abord par le respect fondamental du vivant, à travers l’amélioration de nos conditions sanitaires et environnementales. Ainsi, la préservation du Clos du Cardinal serait la première pierre remarquable à l’édifice de cet engagement municipal !

Vous trouverez notre pétition en ligne sur le sujet du Clos du Cardinal, au lien suivant : http://​chng​.it/​Y​b​w​qh4BW

Yvette Lathuilière, Olivier Coupiac, Faïza Mihoubi, Serge Replumaz

www​.saintefoyavenir​.org – saintefoyavenir@gmail.com

Et maintenant, qu’allons-nous faire ?

Tribune libre de Mosaïque de juin 2020

Après une campagne électorale pleine de rebondissements, les élections des maires dans plusieurs grandes villes de France, dont la ville de Lyon, se sont achevées par de nombreuses victoires de l’écologie politique.

Pour la Métropole de Lyon, collectivité qui additionne compétences Grand Lyon et départementales, le nouvel exécutif écologiste de Bruno Bernard va devoir gérer, outre la crise climatique en cours, une crise économique et sociale.

Ce sera une tâche difficile pour tous les élus qui devront gérer deux crises aux temporalités différentes :

• Répondre à la crise sociale en maintenant les objectifs de transition énergétique, de réduction des gaz à effet de serre, de développement des énergies renouvelables.

• Faire face à des dépenses conjoncturelles croissantes, sans négliger les investissements indispensables pour Continuer la lecture de Et maintenant, qu’allons-nous faire ?

2020 – 2026 : des engagements fraternels et écologiques pour ce nouveau mandat

Tribune libre de Mosaïque — juin 2020

L’élection du 15 mars dernier en a décidé ainsi : nous revoilà élus appartenant, courageusement et dignement à la minorité municipale, aux côtés d’un groupe majoritaire, fortifié par son élection dès le 1er tour.

Élus et responsables, pour nos électeurs, grâce à qui nous avons défendu, et défendrons encore, un projet ambitieux de développement citoyen, écologique et solidaire de notre ville. 
Un projet pour l’avenir auquel nous croyons avec de nombreux jeunes de par le monde — dont certains nous ont réjouis en nous rejoignant — en ce début de XXIe siècle qui, décidément, n’a pas fini de nous mettre face à nos fragilités et nos vulnérabilités.

Car nous l’avons tous bien compris en ce moment de pandémie — dont nous ne savons quand nous sortirons — qui que nous soyons, nous y sommes confrontés et devons puiser en nous des
ressources infinies de patience, de créativité, de solidarité, d’amour, pour que ce monde tienne encore debout, avec nous.

Nous embarquons donc pour ce nouveau mandat municipal où nous comptons nous investir avec sincérité, dans des délibérations démocratiques pour faire des choix déterminants pour Continuer la lecture de 2020 – 2026 : des engagements fraternels et écologiques pour ce nouveau mandat

Étonnante et regrettable fin de mandat !

Tribune libre – mars 2020 – Mosaïque n° 159

Quelle n’a pas été notre surprise, nous les élus de l’opposition, de constater que le mandat SARSELLI s’est terminé en 2019, et non en 2020. 

En effet, nous espérions tous un conseil municipal en février, qui généralement traite du sujet important du budget prévisionnel de l’année. Ce conseil n’ayant pas lieu et d’ailleurs il n’aura pas lieu avant les élections municipales de mars 2020. Or en décembre 2019, nous n’avons eu droit qu’à une présentation sommaire des comptes, à peine l’ébauche d’un débat d’orientation budgétaire Continuer la lecture de Étonnante et regrettable fin de mandat !

D’ici 2026, un fonctionnement démocratique pour la ville

Tribune libre – janvier 2020 – Mosaïque n°158

« Nous ne cachons pas notre désapprobation face au comportement antidémocratique de l’exécutif municipal. Deux exemples ci-après en sont la démonstration :

Au Conseil Municipal du 25 novembre 2019, nous avons réitéré le Continuer la lecture de D’ici 2026, un fonctionnement démocratique pour la ville

Renouvellement dans l’équipe des élus de SFAV

Intervention de Jacqueline VERDIER, en fin de Conseil Municipal du 3 octobre 2019, pour annoncer sa démission d'élue.

« Je souhaite vous annoncer ce soir ma Démission du Conseil Municipal

Madame le Maire, Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

Ce sont des raisons personnelles et professionnelles qui fondent mon choix.

J’ai apprécié travailler avec l’ensemble de l’équipe municipale, élus et personnels administratifs, en particulier dans le domaine du social, du scolaire et du développement durable.

J’espère avoir pu apporter une contribution positive aux projets municipaux en cours, même si nous n’étions pas toujours d’accord.

Je formule avec vous ce soir l’espoir d’un avenir encore plus solidaire, écologique et durable pour les fidésiens. […]

Je vous remercie »

Hélène LEDUC lui succèdera pour cette fin de mandat, à partir du 25 novembre, lors du prochain Conseil Municipal.

BRÈVES VERTES DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

Les débats du Conseil Municipal du mois d’octobre ont fait une très large part aux thèmes de l’écologie fortement initiés et animés par les conseillers municipaux du groupe SAINTE FOY AVENIR ; Il faut savoir que nos élus avaient déposé depuis dix jours un vœu et qu’une question orale lue en séance publique, ont été longuement Continuer la lecture de BRÈVES VERTES DU DERNIER CONSEIL MUNICIPAL

question orale du Groupe Sainte Foy A VENIR

présentée par Jacqueline Verdier en fin de Conseil Municipal du 3 octobre :

« Nous avons été sollicités par des familles au sujet d’une demande de repas sans viande dans les cantines scolaires de la commune.

Dès 2013 la municipalité a été sollicitée par des parents pour la mise en place de repas sans viande. Cette demande a été réitérée à plusieurs reprises, par une question en Conseil D’École, des demandes formulées au moment des inscriptions, auprès de l’Adjointe à la vie scolaire, ou auprès des personnels municipaux de la cantine.

La réponse de la Mairie est toujours du même ordre « repas classiques » ou « repas sans porc » sont les deux seuls choix proposés pour l’inscription à la cantine.

Il y a même un durcissement dans les réponses apportées par écrit aux parents

La tolérance de la réponse de 2013 « les agents de restauration sont attentifs aux enfants et ne leur serviront a priori pas de viande… », devient en 2015 « à noter que les agents des écoles ont la consigne de servir aux enfants toutes les composantes du repas, sans pour autant les forcer à les consommer ». En 2018 la réponse très laconique dit « toute demande de repas autre que ceux proposés ne sera pas prise en compte »

Pourtant les crèches municipales proposent des repas sans viande

Pourtant des communes de toutes sensibilités politiques proposent des repas sans viande. C’est le cas de Chaponost, Francheville, Brignais, Pierre Bénite, Lyon, Ecully.

Cette situation de blocage municipal met les enfants, leurs parents, notamment les mamans en situation difficile vis-à-vis de l’école :

  • Des difficultés de gestion par rapport à l’activité professionnelle des parents qui ne peuvent pas inscrire leurs enfants tous les jours.
  • Une situation compliquée entre les enfants et le personnel de cantine. Les enfants se retrouvent avec de la viande dans leur assiette, qu’ils refusent de manger. Dans ce contexte la cantine n’est pas un lieu, un moment serein.
  • « Les parents sont souvent sollicités pour faire des gâteaux, mettre la main au portefeuille pour l’école, tout en étant ignorés dans leur demande. Il n’y a aucune réciprocité » Ce sont là des phrases dites par les parents.

Le nouveau contrat n’intègre pas cette demande de repas sans viande alors que le service scolaire, l’exécutif municipal est totalement informé de cette demande.

Nous vous demandons de prendre en compte cette demande simple de repas sans viande, demande gérable techniquement et qui permet que toutes les familles aient une place pleine et entière dans les cantines scolaires. 

Nous souhaitons que le contrat avec SOGERES soit aménagé pour répondre à cette demande.

Dans l’attente d’une réponse au Conseil Municipal du 3 octobre 2019. »

Madame le Maire propose qu'il soit reparlé de cette question en commission.

Communiqué transmis à la presse

à l’initiative des élus de trois groupes d’opposition

Ce jeudi 3 octobre, le Conseil municipal a donné lieu à un spectacle inédit.

Après avoir échangé sur 13 rapports, 2 vœux sont mis à l’ordre du jour concernant l’épandage de glyphosate sur le stade d’honneur du plan du Loup, le 4 juillet.

  • Un émanant du groupe majoritaire qui a été mis au vote, pour demander à l’État de changer la loi sur le glyphosate,
  • L’autre émanant du groupe Sainte Foy Avenir pour lequel le vote a été refusé par Mme le maire, vœu qui demandait un arrêté du Maire d’interdiction du glyphosate et l’inscription du « Zéro Phyto » dans les marchés publics et dans les conventions avec les associations.

Concernant l’épandage de glyphosate, nous avons eu quelques réponses : Continuer la lecture de Communiqué transmis à la presse