Archives de catégorie : Transport par câble – TpC

RÉACTION FACE AUX PARTISANS DU « NON AU TELEPHERIQUE »

Billet d’humeur

Les partisans du NON au « Téléphérique » se sentiraient-il investis de tous les droits ? En tout cas, ils s’en donnent à cœur joie !

Encouragés par la 1ère magistrate de notre ville, l’expression de leur opposition envahit tout l’espace public d’expression municipale. À croire que la pandémie favorise cette manifestation orchestrée car d’ordinaire, le service de communication doit répondre à l’évènementiel.

Et comme si cela ne suffisait pas, la Ville elle-même organise un jeu-concours en soutien à cette fronde. C’est ainsi que des banderoles fleurissent ici et là. On peut tout à la fois s’opposer, jouer et remporter un prix !!!

Curieuse manifestation tout de même !! Que signifie « jouer » autour dune question aussi importante que celle des transports en commun ? N’est-ce pas se jouer de leurs usagers ? 

Les auteurs de ce chahut médiatique laissent croire qu’il n’y aurait pas d’habitants favorables à ce projet ou – pire encore – que ceux-ci n’oseraient pas s’exprimer face à une telle opposition. On peut même relever une menace à peine voilée dans l’avis d’une habitante cité dans le Progrès du 22 mars : « S’il y a un Fidésien pour, il doit se sentir bien seul ! Je serais étonnée qu’il mette une pancarte sur son balcon, de peur de représailles ! ». AMBIANCE … un jeu où l’on ne s’amuse guère et qui conduit surtout à s’enfermer dans ses convictions.

À l’instar de ses détracteurs, Il ne suffit pas d’afficher une banderole en disant OUI, pour faire advenir un projet. Ses partisans auront à cœur de suivre pas à pas sa construction, son évolution, d’en prendre la mesure, de consulter, d‘informer, de débattre. Le NON est la position de blocage qui met fin à toute avancée de dialogue, de négociation, et qui laisse les habitants sans réponse à leurs questions de déplacement. N’est-ce pas « jeter le bébé avec l’eau du bain » ?

Car enfin, ce projet qui peut surprendre, est novateur. Face à cela, il semblerait que le mouvement d’opposition s’exprime volontairement de manière rétrograde en choisissant un vieux tracteur à la réforme, comme mascotte ! Pourquoi faudrait-il priver les habitants de le découvrir par une information adéquate afin de se faire une idée la plus précise de cette forme de transport, pièce indispensable dans le puzzle de l’intermodalité des TCL. À la place de cela, la Ville fait le choix de la désinformation sur ce projet, en redoublant d’ironie et persiste à l’appeler « téléphérique ». Et non, comme certains le disent, nous ne sommes pas à la montagne ! Ici il est question de Transport par câble urbain, avec un télécabine.

La Métropole met en œuvre un projet ambitieux de développement des transports en commun en doublant les investissements qui leur sont consacrés. Peut-on rêver de meilleure issue que de parvenir à la diminution du trafic automobile et de toutes les nuisances sanitaires qui lui sont liées ?

Face à ce jeu qui crée la polémique et fait obstacle à l’information et à la concertation, il nest que temps de siffler la fin de la partie et de prendre de la hauteur !

Un membre du CA de SainteFoyAVENIR

Transport par câble (TpC) en milieu urbain – 7

Episode 7

Rencontre du jeudi 18 mars 2021  avec Jean-Charles Kohlhaas (Vice-président à la Métropole et au Sytral) Hélène Dromain (Vice-présidente à la Métropole, circonscription Val d’Yzeron) 

L’association SainteFoyAVENIR a pris l’initiative de cet échange autour du Transport par câble (TpC). Des citoyen∙ne∙s engagé∙e∙s de Francheville et La Mulatière, ont également été invité∙e∙s à cette réunion en visio-conférence qui a réuni 45 personnes.

Voici le compte-rendu de cet échange qui a permis de répondre à un besoin d’informations, un besoin de parler des avantages et des réserves qui existent quant à ce projet.

Présentation de Jean-Charles Kohlhaas
  1. Historique, contexte :

Un projet de transport par câble qui reliait Francheville à la Confluence en passant par Sainte Foy et la Mulatière a été travaillé par un collectif d’élu∙e∙s, de citoyen∙ne∙s du secteur, en 2012. Il a abouti à un courrier des maires en 2013, confirmant leur accord après que le projet de TpC leur ait été présenté. Un second courrier, demandant une étude au Sytral, a été envoyé par 5 maires et deux sénateurs en décembre 2017. Une pré-étude a été réalisée par le Sytral en 2019.

Les listes « Francheville Respire », « SainteFoyAVENIR » et « La Mulatière Autrement » avaient intégré ce projet dans leur programme municipal. Il était également présent dans le programme métropolitain des écologistes.

Compte tenu de ce contexte la majorité métropolitaine a refait une pré-étude plus poussée en novembre 2020, et a tenu une réunion du Comité de Pilotage en décembre 20, avec les maires des communes concernées. L’ensemble des communes ont été d’accord pour la poursuite d’études plus fines afin de mesurer les impacts, les possibilités de tracés …etc. C’est la procédure habituelle : demande aux Maires, poursuite des études, concertation……

B. Calendrier :

Les études sont en cours. Quand elles seront terminées, elles seront rendues publiques. Les pré-études mises sur le site de la commune de Sainte-Foy-lès-Lyon n’étaient pas destinées à être publiées, car elles n’allaient pas dans le détail des impacts.

La concertation publique à l’issue des études se déroulera à l’automne. Elle sera ouverte à toutes les possibilités : de l’abandon du projet à sa transformation, en passant par tous les compléments et avancées pour améliorer le projet de TpC.

Il y aura ensuite constitution du dossier réglementaire avec toutes les études d’impacts. L’enquête publique aura lieu avant la déclaration d’utilité publique. Autant d’échéances pour s’informer et faire évoluer le projet. 

C. Le transport par câble :

-Tout nouveau projet d’infrastructure est étudié par le Sytral en fonction du trafic potentiel mesuré par le modèle Modely. Il en va de même pour le transport par câble.Tout projet de transport collectif doit être évalué en lien avec son domaine de pertinence, de fréquentation/jour :

-Métro c’est entre 100 000 à 200 000 voyages/jour -Tram c’est entre 20 000 à 70 000 voyages /jour -Bus à Haut Niveau de Services (BHNS) c’est entre 1000 et 4000 voyages/jour -TpC c’est entre 5000 à 20 000 voyages/jour

-Le TpC est pertinent dans un secteur où un autre mode de transport collectif n’est pas adapté pour des raisons de fréquentation et pour des raisons de passage d’obstacles comme collines, rivières, fleuves…. Il a très peu d’impact au sol, par rapport à un tram. Par exemple le nouveau projet de Tram vers St Fons va impacter bien sûr la chaussée et 3 immeubles imposants devront être démolis. Il faut également déplacer tous les réseaux (gaz, eau, électricité…) qui se trouveront sous le tracé du tram. Jean-Charles Kohlhaas rappelle les manifestations contre le tram au moment du premier projet porté par le Sytral. Est-ce qu’aujourd’hui il y aurait quelqu’un∙e qui s’élèverait contre un projet de tram ? Le TpC peut être réalisé à un coût moindre par rapport à tout autre mode de transport collectif. Il est très peu consommateur ’énergie.

-Le TpC est intégré dans un développement global des transports collectifs sur la Métropole, avec un doublement du budget transport du Sytral sur le mandat, afin de permettre aux habitant∙e∙s de la Métropole de se déplacer autrement qu’en voiture individuelle. En parallèle, il y a tous les projets de développement de voies cyclables, d’aide à l’utilisation du vélo et à son stationnement, ainsi que des moyens pour faciliter la marche et tous les modes de déplacements utilisables en zone urbaine.

Temps d’échange  

Continuer la lecture de Transport par câble (TpC) en milieu urbain – 7