CONFÉRENCE DE PRESSE – STADE DU PLAN DU LOUP

stade Plan du Loup 8/07/19-conférence de presse

Ce lundi 8 juillet 2019 à midi, une confé­rence de presse a eu lieu au stade du PLAN du LOUP suite à l’é­pan­dage de GLYPHOSATE et de MEDIATOR VERT sur le stade d’hon­neur (et le ter­rain le joux­tant)
dont le chan­tier vient de démar­rer.

Madame BUFFIERE (cor­res­pon­dante locale du Progrès), un jour­na­liste de LYON MAG, Monsieur le député Cyril ISAAC-SIBILLE, Yvette LATHUILIERE et Serge REPLUMAZ conseillers muni­ci­paux d’opposition, Jean-Yves BARBIER Président de l’AGUPE, accom­pa­gné de Michel LATHUILIERE éga­le­ment de l’AGUPE, et Philippe JUSOT de l’Association SAINTE FOY AVENIR étaient pré­sents, ainsi que Monsieur SARRON (direc­teur de cabi­net de Madame le Maire) en qua­lité d’observateur.

Jean-Yves BARBIER nous explique que des habi­tants, pro­prié­taires de la mai­son voi­sine du stade du PLAN DU LOUP et du ter­rain en contre­bas du site, ont été indis­po­sés par des odeurs et
des irri­ta­tions. Le voi­sin est sorti de son domi­cile, et s’est aperçu qu’un engin de l’en­tre­prise GREENSTYLE asper­geait le ter­rain en herbe mitoyen du sien. Le voi­si­nage a donc joué le rôle d’alerte sur
cette affaire et nous tenons à l’en remer­cier.

Lundi matin avant 8h, Serge REPLUMAZ a retrouvé Madame Véronique SARSELLI, accom­pa­gnée du Directeur de la Société en charge des tra­vaux consis­tant à trans­for­mer le ter­rain enga­zonné en ter­rain dit “syn­thé­tique”. Ce res­pon­sable a confirmé l’épandage réa­lisé sur ces deux ter­rains, le jeudi 4 juillet, en fin
de mati­née et avant 14h, de GLYPHOSATE appelé ERLA SUPER 360 (360 pour 360g/l de gly­pho­sate). Ce pro­duit a été mélangé à hau­teur de 4l de matière active de gly­pho­sate pour 400 litres d’eau, auquel a été ajouté un mouillant colle por­tant le nom de MEDIATOR VERT, pro­duit inter­dit à la vente depuis 2018.

Yvette LATHUILLERE et Serge REPLUMAZ font remar­quer que ces pro­duits ont été uti­li­sés sans aucune pré­ven­tion et infor­ma­tion préa­lables auprès du public, ce qui est plus que regret­table. Yvette
LATHUIERE et Jean-Yves BARBIER pré­ci­sant que les portes d’ac­cès au stade étaient ouvertes et qu’aucun affi­chage exis­tait au pour­tour des ter­rains qui ont subi cet épan­dage. De plus, ce jour-là, il
y avait du vent avec les consé­quences que cela entraîne en termes de dis­per­sions aux alen­tours. Et bien sûr, quid des infil­tra­tions de ces pro­duits dans le sol et l’eau, et des consé­quences sur la flore et la faune ??! Yvette LATHUILLERE rajoute que le col­lège était ouvert. Des col­lé­giens étaient pré­sents.

Philippe JUSOT fait remar­quer à Monsieur ISSAAC-SIBILLE qu’il n’a pas voté CONTRE l’ar­rêt du GLYPHOSATE à l’Assemblée Nationale. Notre député était absent au moment de ce vote tar­dif (envi­ron 2H du matin selon lui). Il nous explique que l’état
ne peut pas impo­ser radi­ca­le­ment aux agri­cul­teurs de stop­per le GLYPHOSATE. Mais que seule la FRANCE a le cou­rage d’ar­rê­ter le GLYPHOSATE dans trois ans alors que l’Europe parle de cinq
ans.

La vraie ques­tion rap­pe­lée par Serge REPLUMAZ et Yvette LATHUIERE est de se deman­der com­ment une com­mune ” ZERO PESTICIDE ” peut ‑elle accep­ter l’é­pan­dage de tels pro­duits ?

Le jour­na­liste de LYON MAG a demandé à Monsieur SARRON de s’ex­pri­mer au titre de la Ville sur ce sujet. Celui-ci a répondu qu’il était là comme audi­teur libre et que Madame le Maire le
contac­tera pour don­ner ces élé­ments de réponse.

Pour le Compte-rendu, Philippe JUSOT (SFAV)

Facebook Twitter Linkedin Pinterest Email