Tous les articles par SFA

Tribune libre – MOSAÏQUE n°182 – mars/avril 2024

Rendons à César ce qui est à César !

La ville de Sainte-Foy-lès-Lyon qui invoque à l’envi, son « identité fidésienne », devrait se rappeler que nombre d’actions qu’elle met à son actif, ont été rendues possibles et/ou largement financées par la Métropole de Lyon. Institution si souvent décriée par les élus majoritaires. Quelques exemples : – De nombreux investissements sur le domaine public, sont gérés par la Métropole comme le collège du Plan du Loup et la Maison de la Métropole, chemin de Montraÿ. Des aides sociales : pour les jeunes, pour les personnes âgées, pour les futurs et jeunes parents (Protection Maternelle et Infantile) et pour les personnes à mobilité réduite, ou en situation de handicap. L’entretien de la plupart des places et voies de circulation et le développement de pistes cyclables ; la mise en place de bornes Velo’v, place Saint-Luc. L’aménagement de sentiers pédestres et les animations pour le grand public et les scolaires dans le cadre du projet Nature Yzeron aval.

Des transformations depuis 2022 : – Aménagement végétal et dés-imperméabilisation du parking du monument aux morts, et récemment de celui de la place Laurent Paul. De même, les travaux sur les parkings, rue du Château et dans trois cours d’écoles. Et les futurs aménagements programmés, cette année, pour végétaliser les places Xavier Ricard et de l’église, après des années de négociations stériles. Pour réduire nos déchets, en complément de la collecte et du traitement sélectif des déchets ménagers et assimilés, la mise en place dans tous nos quartiers, des « bornes alimentaires » pour composter tous nos déchets de repas : transformés en compost pour amender les sols d’agriculteurs locaux, ou pour la production d’énergie renouvelable, à partir de la méthanisation.

Sans parler de l’aide financière accordée à la MJC pour le développement de sa costumerie, patrimoine historique, et les subventions et garanties d’emprunts pour la construction de logements locatifs sociaux sur notre commune. Que serait Ste-Foy sans la Métropole ? Oui, la collaboration vaut mieux que la défiance systématique !

Faïza Mihoubi ConseillèreMunicipale SainteFoyAVENIR

Logement social : Quand l’État se soucie du respect de la loi

Pour lutter contre la constitution de “ghettos urbains” et favoriser la “mixité sociale” L’article 55 de loi S.R.U du 13 décembre 2000 précise que les communes urbaines doivent disposer d’un nombre minimum de 20 à 25% de logements sociaux. Voilà donc 23 ans que la loi existe !

Elle a été pérennisée le 21 février 2022.

A Sainte-Foy-lès-Lyon le nombre de logements sociaux est passé de 8,61% en 2001 à 13,85% en 2023. Cette évolution n’est pas suffisante, la commune est donc considérée comme “En carence” par la Préfecture.

Être considérée comme “en carence” cela veut dire passer avec l’État, par le biais de la préfecture, un contrat triennal de construction de logements sociaux, et devoir le respecter. C’est un contrat pour permettre le rattrapage du quota de logements sociaux attendu des communes.

Le contrat triennal 2020-2022 pour Sainte-Foy prévoyait la construction de 81 logements sociaux par an. La commune en a réalisé 95 logements entre 2020 et 2023 : 11 en 2020 (9%) – 32 en 2021 (26,5%) – 95 en 2022 (42,12%)

La Préfète, madame Fabienne Buccio a pris en charge ce dossier dès sa nomination, Elle s’est penchée sur le bilan de la période triennale 2020-2023, il n’est pas bon. Mme la Préfète a précisé : « Il faut faire plus et mieux sur un sujet qui relève de l’intérêt général. Dans ce département et cette métropole nous avons un besoin fort de logements sociaux ».

En décembre 2023, elle a livré ses conclusions :

  • 7 communes (4 de la Métropole et 3 du nouveau Rhône) présentent un taux de réalisation de leurs objectifs de production de logements sociaux inférieur à 33%. En conséquence, ces 7 communes seront privées de leur compétence d’urbanisme, donc de la délivrance des permis de construire pour 3 ans. Ce sera la Préfecture avec des moyens supplémentaires, qui s’occupera de la délivrance des permis de construire.
  • Ces 7 communes sont : Caluire, Mions, St Genis Laval et Tassin dans la Métropole. Chaponnay, Chazay d’Azergues et St Symphorien sur Coise dans le Nouveau Rhône
  • 21 communes n’ont pas atteint leurs objectifs. Elles devront payer des amendes plus élevées.

Plusieurs critères sont retenus pour ce prélèvement :

  • Le taux de réalisation des objectifs
  • L’existence de constats de carence antérieurs
  • La dynamique de construction de logements sociaux
  • La prise en compte du contexte national (augmentation des prix, crise en Ukraine et ses conséquences, crise sanitaire)

Les prélèvements alimentent les fonds locaux et nationaux dédiés au soutien de la production de logements sociaux. En 2023 plus de 2,2M€ ont été reversés à la Métropole.

Pour Sainte-Foy concernée par cette décision ce sera une augmentation de 216% de son prélèvement, à compter de janvier 2024, pour une durée de 3 ans. Ce qui correspond à la somme de 1 million sur le budget 2024.

TEOL – Communiqué de presse des élu·e·s d’opposition de l’Ouest Lyonnais

Nos élu·e·s au conseil municipal et les élu·e·s d’opposition de Craponne, Francheville et La Mulatière défendent le projet du Tramway Express de l’Ouest Lyonnais et vous invitent à vous informer et à participer à la concertion .

Pour une meilleure visibilité, cliquez s/le bouton « plein écran »

CP TEOL des élu.es ouest lyonnnais 231212 vf

Pour 2024, les souhaits de SainteFoyAVENIR

Le 15 janvier 2024, notre association à formulé quelques vœux pour l’année à venir.

Que notre collectivité sache prendre soin du vivant en préservant les arbres, la flore, la faune, en restaurant la biodiversité dans notre ville et au delà. Qu’elle sache prendre soin des habitant·es, notamment les plus fragiles, touchés par le handicap, les faibles revenus, la solitude, les soucis de santé.…).

Qu’elle sache prendre soin des habitant·es, grâce aux services municipaux (école, service social…) et en soutenant les associations qui œuvrent aux bien être de chacune et chacun.

Que notre collectivité sache écouter et entendre les besoins des habitant·es pour se loger dans des logements accessibles et durables, pour se déplacer en préservant la qualité de l’air, pour se nourrir avec des produits de qualité, pour partager des espaces de rencontres apaisés.

Que notre collectivité sache écouter, entendre les nouveaux projets économiques et associatifs qui émergent, qui correspondent à des attentes.

Que notre collectivité sache collaborer et dialoguer : avec les associations, les habitant·es, les acteurs économiques, toutes ces personnes ont des compétences d’usages et des compétences professionnelles. Elles, ils peuvent avoir un apport dans de véritables concertations sur les projets communaux. 

Que notre collectivité sache collaborer et dialoguer avec les communes limitrophes pour des projets communs utiles à toutes et tous, avec la Métropole de Lyon pour promouvoir la qualité de vie et des services à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Parce que l’avenir est d’abord à imaginer puis à construire, nous convierons très bientôt les Fidésiennes et les Fidésiens à participer à cette démarche active, ouverte au plus grand nombre.

A suivre….

Retour sur les vœux de Mme le Maire

Si c’est vrai c’est dans « Le Progrès » !

Dans son article paru dans l’édition du 21 janvier 2024, la correspondante du Progrès, qui a couvert les vœux de notre Maire, publie une photo de l’estrade où l’on voit madame Sarselli et celles et ceux des membres du conseil municipal qui ont été conviés à la rejoindre.

Sous la photo, ce petit commentaire de la journaliste : «…à la fin de son intervention, L’élue a omis d’inviter son opposition ».

On ne sait pas si comme elle l’a déclaré avec élégance dans « Lyon Mag », madame Sarselli parviendra à « virer les Verts de la Métropole en 2026 », mais on constate qu’elle s’emploie déjà à rendre invisible toute opposition sur notre commune.

Clos du Cardinal…. Les derniers arbres sont tombés

Sainte-Foy-lès-Lyon. Fin décembre 2023. 
Vacances de Noël. 

Clos du Cardinal, au sud de la 
résidence de personnes âgées Beausoleil.

« Les derniers arbres sont tombés ». 

Les deux derniers arbres (des érables de 13m de haut) appartenant à l’alignement historique du Clos du Cardinal, depuis la rue des Frères Lumière, viennent de disparaître pendant ces vacances de Noël. Ces abattages étaient annoncés mais, comme ceux de 2020, ils ne s’imposaient pas. Ils sont victimes de l’entêtement municipal à vouloir les remplacer par un parking ! 

Décidément, notre municipalité choisit les vacances scolaires pour abattre des arbres, loin des regards d’un certain nombre de fidésiens (dont les enfants) partis en vacances. Quel triste Père Noël, cette année ! Quelle honte de décider d’abattre des arbres, majoritairement en bonne santé (bien que non entretenus depuis longtemps) et avec devant eux, une espérance de vie de plusieurs décennies ; des puits de carbone irremplaçables, dans l’immédiat et une végétalisation existante à préserver, face au réchauffement climatique en cours. C’est près d’une dizaine d’arbres adultes (tilleuls, érables, platanes, buis, …) qui ont été abattus au Clos du Cardinal, ces dernières années.

Des travaux d’aménagement ont démarré en novembre dernier, mettant à bas tous les arbres restants (même des cépées de feuillus vigoureuses, en cours de repousses spontanées) , hors quatre en périphérie, dont deux grands platanes (l’un de 28m de haut du côté de l’église, et un autre de 36 m de haut, au Sud du Clos du Cardinal

Nous défendons depuis 2020, le maintien de l’entièreté de ce « balcon vert » de Sainte-Foy centre, et sa valorisation. Nous espérions encore sauver de la bétonisation la partie haute du Clos sur la butte, à proximité de la Résidence pour Personnes Âgées, mais l’aveuglement de notre municipalité l’interdit.

Elle a annoncé la « SANCTUARISATION » finitive du reste du Clos du Cardinal, au Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat (la nommant même : « une oasis verte ») à l’issue des travaux, au printemps 2024. Mais, elle ne veut pas renoncer à y installer des places de stationnement pour des véhicules motorisés !

Aberration économique, et écologique ; déni de la qualité du cadre de vie pour tous les habitants du centre-bourg, dont particulièrement les enfants, les familles, les jeunes et les personnes âgées qui appréciaient de s’y retrouver, au rythme des saisons !

Évolution du site au fil des années 2015, 19 et 22 (Cf. Google Earth)

Notre élue Weiwei GUO quitte le Conseil municipal

Déclaration de Weiwei Guo, lors du Conseil municipal du 21 décembre, pour annoncer sa démission :

Madame le maire, chères et chers collègues du Conseil municipal,

C’est avec un mélange de tristesse et de soulagement que je vous annonce ma démission d’élue municipale pour des raisons professionnelles.

J’ai passé un peu plus d’un an au conseil municipal de Sainte Foy-lès-Lyon, ou plutôt dans l’arène, comme l’a qualifiée Mme le Maire, il y a quelques années, en souhaitant la bienvenue à une conseillère d’opposition.

Je ne sais pas, Madame le maire, quel rôle vous attribuez aux élus d’opposition dans cette métaphore mais, en ce qui me concerne, je suis venue pour débattre, pas pour combattre. Je crois fermement en la nécessité d’un dialogue ouvert, serein et respectueux, dans le but de trouver des solutions équilibrées pour le bénéfice de tous les Fidésiens.

Malheureusement, cela n’est pas toujours le cas. Nous ne disposons souvent que de très peu d’informations et devons travailler dans l’urgence. Quand il y a des divergences d’opinions, ce qui arrive assez souvent, la tension monte bien trop rapidement. Tout cela compromet significativement notre capacité à contribuer à la prise de décision.

Je tiens à exprimer ma reconnaissance envers ceux d’entre vous qui ont cherché à maintenir un esprit de coopération malgré les différences d’opinion. Je reste convaincue que la démocratie ouverte est essentielle pour notre commune.

Je rends mon mandat, mais reste engagée auprès des citoyens qui nous ont fait confiance. Je souhaite pouvoir continuer les échanges d’idées dans un cadre serein et constructif.

Weiwei GUO

Tribune libre – MOSAÏQUE n°181 – Janvier/février 2024

TEOL (Tram Express de l’Ouest Lyonnais) une offre responsable de transport en commun propre et rapide, enfin à Ste Foy !

Le projet d’un nouveau transport collectif doit répondre à un réel besoin de mobilité entre l’Ouest lyonnais et le reste de l’agglomération. Ce tro semi – aérien proposé par la Métropole, via l’offre de Sytral mobilités, doit nous permettre de choisir au quotidien un transport en commun décarboné, plus rapide et plus fiable que nos bus actuels, ou les trajets en voiture individuelle, en mettant le cœur de Lyon à environ ¼ d’heure de chez nous.

À un coût 2 fois moins élevé que le projet non financé du métro E (800 millions d’€ valeur 2023), avec un délai de réalisation plus court, son opportunité est pour nous, élus de SainteFoyAVENIR clairement démontrée. Enfin, un transport en commun propre et rapide pour l’Ouest lyonnais.

La concertation est ouverte depuis début novembre. Des réunions publiques ont eu lieu avec une présence importante des fidésiens à celle de Sainte-Foy, dans un climat apaisé et constructif. Le projet est consultable sur https://​www​.sytral​.fr/​6​6​9​-​t​e​o​l.htm avec différentes options sur lesquelles est demandé l’avis des Grands lyonnais. Pour notre commune, le lieu de la station souterraine n’est pas définitif et deux localisations sont proposées. Vous avez jusqu’au 5 février prochain pour exprimer votre point de vue et déposer un avis sur la plateforme dédiée (lien ci-dessus).

TEOL est une offre alternative à la voiture individuelle responsable, tant du point de vue du service public rendu que de la gestion efficace et raisonnée de son budget. Relié au TRAM-TRAIN, il permettra d’améliorer significativement la qualité de l’air dans l’ouest lyonnais et du coup, la santé des habitants. 

Déjà la fin de l’année, les élu(e)s de SainteFoyAVENIR vous souhaitent, à toutes et tous, une très bonne année 2024 : qu’elle vous apporte la paix et la fraternité, et concrétise pour chacune et chacun, des projets qui vous sont chers.

Serge Replumaz Conseiller Municipal SainteFoyAVENIR

RENCONTRE CITOYENNE n°3

Habiter Sainte-Foy-lès-Lyon : est-ce encore possible pour toutes celles et ceux qui le souhaitent ?

Pour sa troisième Rencontre citoyenne, SainteFoyAVENIR a invité Hubert Sanson et Elisabeth Vaillé de l’association Antenne Logement, Faiza Mihoubi, élue du groupe SainteFoyAVENIR au Conseil Municipal, et Francois Thevenieau, Conseiller Métropolitain et Président de Grand Lyon Habitat. Leurs interventions puis les échanges avec la salle ont permis de présenter la situation du logement, et particulièrement du logement social à Sainte-Foy. Les intervenants, après avoir fait part des données chiffrées spécifiques à Sainte-Foy : en 2023, 200 familles ont été accompagnées à Sainte Foy, et 89 logements sociaux ont été attribués pour 549 demandes dans la commune, 52 nouveaux logements sociaux seront livrés en 2023.

Parmi les éléments saillants, il a été rappelé que le temps d’attente pour un logement social reste de 2 ans. Les prix moyens de l’immobilier sont très élevés à Sainte-Foy : entre 3 173 € de 6 500 € le m². Aujourd’hui, la commune compte 1585 logements sociaux, soit 12% du total des logements, sachant que la loi SRU impose aux communes d’atteindre un quota de 25% de logements sociaux en 2025. En conséquence la municipalité doit payer à l’État des pénalités (243 764 € en 2022, 730 000 € au Budget Prévisionnel 2023).

Loïc Bonneval a ensuite ajouté son regard de sociologue pour une prise de recul et permettre de dessiner des perspectives. Le coût élevé du locatif et l’endettement nécessaire accru pour les acheteurs bloquent l’acquisition de logement pour les ménages moyens et modestes. Des mesures comme l’encadrement des loyers, la mise en place du Bail Réel Solidaire (BRS) et une attention à la diversité des logements sociaux peuvent contribuer à trouver des réponses à ces problématiques.

Le lien entre la commune et la Métropole est nécessaire pour faire évoluer la situation du logement. La majorité métropolitaine a choisi de réguler et de poser des contraintes pour enrayer la seule logique du marché. 

Ci-dessous, l’intégralité des éléments de cette Rencontre Citoyenne

RENCONTRE CITOYENNE

Échanges, jeudi 30 novembre, sur la question du logement à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Les représentants de l’association Antenne Logement, Hubert Sanson et Elisabeth Vaillé, ont présenté les situations de mal logement, de difficultés d’accès au logement, dont ils s’occupent, et les questions que cela pose. Antenne Logement assure une permanence hebdomadaire à la Maison Communale des Bruyères à Sainte-Foy-Lès-Lyon (site https://​www​.adil69​.org/). L’association travaille avec la Maison de la Métropole et avec les CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) qui leur envoient des personnes en difficulté de logement.

Le public accueilli ne peut pas accéder à une location dans le parc privé, compte tenu des coûts trop élevés. Deux chiffres sont révélateurs des difficultés de logement : 20% des ménages demandeurs sont aux minimas sociaux ; et par ailleurs, le temps d’attente pour un logement social est à minima de 2 ans. Continuer la lecture de RENCONTRE CITOYENNE n°3