Archives par mot-clé : SainteFoyAVENIR

Tribune libre – MOSAÏQUE n°182 – mars/avril 2024

Rendons à César ce qui est à César !

La ville de Sainte-Foy-lès-Lyon qui invoque à l’envi, son « identité fidésienne », devrait se rappeler que nombre d’actions qu’elle met à son actif, ont été rendues possibles et/ou largement financées par la Métropole de Lyon. Institution si souvent décriée par les élus majoritaires. Quelques exemples : – De nombreux investissements sur le domaine public, sont gérés par la Métropole comme le collège du Plan du Loup et la Maison de la Métropole, chemin de Montraÿ. Des aides sociales : pour les jeunes, pour les personnes âgées, pour les futurs et jeunes parents (Protection Maternelle et Infantile) et pour les personnes à mobilité réduite, ou en situation de handicap. L’entretien de la plupart des places et voies de circulation et le développement de pistes cyclables ; la mise en place de bornes Velo’v, place Saint-Luc. L’aménagement de sentiers pédestres et les animations pour le grand public et les scolaires dans le cadre du projet Nature Yzeron aval.

Des transformations depuis 2022 : – Aménagement végétal et dés-imperméabilisation du parking du monument aux morts, et récemment de celui de la place Laurent Paul. De même, les travaux sur les parkings, rue du Château et dans trois cours d’écoles. Et les futurs aménagements programmés, cette année, pour végétaliser les places Xavier Ricard et de l’église, après des années de négociations stériles. Pour réduire nos déchets, en complément de la collecte et du traitement sélectif des déchets ménagers et assimilés, la mise en place dans tous nos quartiers, des « bornes alimentaires » pour composter tous nos déchets de repas : transformés en compost pour amender les sols d’agriculteurs locaux, ou pour la production d’énergie renouvelable, à partir de la méthanisation.

Sans parler de l’aide financière accordée à la MJC pour le développement de sa costumerie, patrimoine historique, et les subventions et garanties d’emprunts pour la construction de logements locatifs sociaux sur notre commune. Que serait Ste-Foy sans la Métropole ? Oui, la collaboration vaut mieux que la défiance systématique !

Faïza Mihoubi ConseillèreMunicipale SainteFoyAVENIR

Logement social : Quand l’État se soucie du respect de la loi

Pour lutter contre la constitution de “ghettos urbains” et favoriser la “mixité sociale” L’article 55 de loi S.R.U du 13 décembre 2000 précise que les communes urbaines doivent disposer d’un nombre minimum de 20 à 25% de logements sociaux. Voilà donc 23 ans que la loi existe !

Elle a été pérennisée le 21 février 2022.

A Sainte-Foy-lès-Lyon le nombre de logements sociaux est passé de 8,61% en 2001 à 13,85% en 2023. Cette évolution n’est pas suffisante, la commune est donc considérée comme “En carence” par la Préfecture.

Être considérée comme “en carence” cela veut dire passer avec l’État, par le biais de la préfecture, un contrat triennal de construction de logements sociaux, et devoir le respecter. C’est un contrat pour permettre le rattrapage du quota de logements sociaux attendu des communes.

Le contrat triennal 2020-2022 pour Sainte-Foy prévoyait la construction de 81 logements sociaux par an. La commune en a réalisé 95 logements entre 2020 et 2023 : 11 en 2020 (9%) – 32 en 2021 (26,5%) – 95 en 2022 (42,12%)

La Préfète, madame Fabienne Buccio a pris en charge ce dossier dès sa nomination, Elle s’est penchée sur le bilan de la période triennale 2020-2023, il n’est pas bon. Mme la Préfète a précisé : « Il faut faire plus et mieux sur un sujet qui relève de l’intérêt général. Dans ce département et cette métropole nous avons un besoin fort de logements sociaux ».

En décembre 2023, elle a livré ses conclusions :

  • 7 communes (4 de la Métropole et 3 du nouveau Rhône) présentent un taux de réalisation de leurs objectifs de production de logements sociaux inférieur à 33%. En conséquence, ces 7 communes seront privées de leur compétence d’urbanisme, donc de la délivrance des permis de construire pour 3 ans. Ce sera la Préfecture avec des moyens supplémentaires, qui s’occupera de la délivrance des permis de construire.
  • Ces 7 communes sont : Caluire, Mions, St Genis Laval et Tassin dans la Métropole. Chaponnay, Chazay d’Azergues et St Symphorien sur Coise dans le Nouveau Rhône
  • 21 communes n’ont pas atteint leurs objectifs. Elles devront payer des amendes plus élevées.

Plusieurs critères sont retenus pour ce prélèvement :

  • Le taux de réalisation des objectifs
  • L’existence de constats de carence antérieurs
  • La dynamique de construction de logements sociaux
  • La prise en compte du contexte national (augmentation des prix, crise en Ukraine et ses conséquences, crise sanitaire)

Les prélèvements alimentent les fonds locaux et nationaux dédiés au soutien de la production de logements sociaux. En 2023 plus de 2,2M€ ont été reversés à la Métropole.

Pour Sainte-Foy concernée par cette décision ce sera une augmentation de 216% de son prélèvement, à compter de janvier 2024, pour une durée de 3 ans. Ce qui correspond à la somme de 1 million sur le budget 2024.

TEOL – Communiqué de presse des élu·e·s d’opposition de l’Ouest Lyonnais

Nos élu·e·s au conseil municipal et les élu·e·s d’opposition de Craponne, Francheville et La Mulatière défendent le projet du Tramway Express de l’Ouest Lyonnais et vous invitent à vous informer et à participer à la concertion .

Pour une meilleure visibilité, cliquez s/le bouton « plein écran »

CP TEOL des élu.es ouest lyonnnais 231212 vf

Pour 2024, les souhaits de SainteFoyAVENIR

Le 15 janvier 2024, notre association à formulé quelques vœux pour l’année à venir.

Que notre collectivité sache prendre soin du vivant en préservant les arbres, la flore, la faune, en restaurant la biodiversité dans notre ville et au delà. Qu’elle sache prendre soin des habitant·es, notamment les plus fragiles, touchés par le handicap, les faibles revenus, la solitude, les soucis de santé.…).

Qu’elle sache prendre soin des habitant·es, grâce aux services municipaux (école, service social…) et en soutenant les associations qui œuvrent aux bien être de chacune et chacun.

Que notre collectivité sache écouter et entendre les besoins des habitant·es pour se loger dans des logements accessibles et durables, pour se déplacer en préservant la qualité de l’air, pour se nourrir avec des produits de qualité, pour partager des espaces de rencontres apaisés.

Que notre collectivité sache écouter, entendre les nouveaux projets économiques et associatifs qui émergent, qui correspondent à des attentes.

Que notre collectivité sache collaborer et dialoguer : avec les associations, les habitant·es, les acteurs économiques, toutes ces personnes ont des compétences d’usages et des compétences professionnelles. Elles, ils peuvent avoir un apport dans de véritables concertations sur les projets communaux. 

Que notre collectivité sache collaborer et dialoguer avec les communes limitrophes pour des projets communs utiles à toutes et tous, avec la Métropole de Lyon pour promouvoir la qualité de vie et des services à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Parce que l’avenir est d’abord à imaginer puis à construire, nous convierons très bientôt les Fidésiennes et les Fidésiens à participer à cette démarche active, ouverte au plus grand nombre.

A suivre….

Tribune libre – MOSAÏQUE n°181 – Janvier/février 2024

TEOL (Tram Express de l’Ouest Lyonnais) une offre responsable de transport en commun propre et rapide, enfin à Ste Foy !

Le projet d’un nouveau transport collectif doit répondre à un réel besoin de mobilité entre l’Ouest lyonnais et le reste de l’agglomération. Ce tro semi – aérien proposé par la Métropole, via l’offre de Sytral mobilités, doit nous permettre de choisir au quotidien un transport en commun décarboné, plus rapide et plus fiable que nos bus actuels, ou les trajets en voiture individuelle, en mettant le cœur de Lyon à environ ¼ d’heure de chez nous.

À un coût 2 fois moins élevé que le projet non financé du métro E (800 millions d’€ valeur 2023), avec un délai de réalisation plus court, son opportunité est pour nous, élus de SainteFoyAVENIR clairement démontrée. Enfin, un transport en commun propre et rapide pour l’Ouest lyonnais.

La concertation est ouverte depuis début novembre. Des réunions publiques ont eu lieu avec une présence importante des fidésiens à celle de Sainte-Foy, dans un climat apaisé et constructif. Le projet est consultable sur https://​www​.sytral​.fr/​6​6​9​-​t​e​o​l.htm avec différentes options sur lesquelles est demandé l’avis des Grands lyonnais. Pour notre commune, le lieu de la station souterraine n’est pas définitif et deux localisations sont proposées. Vous avez jusqu’au 5 février prochain pour exprimer votre point de vue et déposer un avis sur la plateforme dédiée (lien ci-dessus).

TEOL est une offre alternative à la voiture individuelle responsable, tant du point de vue du service public rendu que de la gestion efficace et raisonnée de son budget. Relié au TRAM-TRAIN, il permettra d’améliorer significativement la qualité de l’air dans l’ouest lyonnais et du coup, la santé des habitants. 

Déjà la fin de l’année, les élu(e)s de SainteFoyAVENIR vous souhaitent, à toutes et tous, une très bonne année 2024 : qu’elle vous apporte la paix et la fraternité, et concrétise pour chacune et chacun, des projets qui vous sont chers.

Serge Replumaz Conseiller Municipal SainteFoyAVENIR

RENCONTRE CITOYENNE n°3

Habiter Sainte-Foy-lès-Lyon : est-ce encore possible pour toutes celles et ceux qui le souhaitent ?

Pour sa troisième Rencontre citoyenne, SainteFoyAVENIR a invité Hubert Sanson et Elisabeth Vaillé de l’association Antenne Logement, Faiza Mihoubi, élue du groupe SainteFoyAVENIR au Conseil Municipal, et Francois Thevenieau, Conseiller Métropolitain et Président de Grand Lyon Habitat. Leurs interventions puis les échanges avec la salle ont permis de présenter la situation du logement, et particulièrement du logement social à Sainte-Foy. Les intervenants, après avoir fait part des données chiffrées spécifiques à Sainte-Foy : en 2023, 200 familles ont été accompagnées à Sainte Foy, et 89 logements sociaux ont été attribués pour 549 demandes dans la commune, 52 nouveaux logements sociaux seront livrés en 2023.

Parmi les éléments saillants, il a été rappelé que le temps d’attente pour un logement social reste de 2 ans. Les prix moyens de l’immobilier sont très élevés à Sainte-Foy : entre 3 173 € de 6 500 € le m². Aujourd’hui, la commune compte 1585 logements sociaux, soit 12% du total des logements, sachant que la loi SRU impose aux communes d’atteindre un quota de 25% de logements sociaux en 2025. En conséquence la municipalité doit payer à l’État des pénalités (243 764 € en 2022, 730 000 € au Budget Prévisionnel 2023).

Loïc Bonneval a ensuite ajouté son regard de sociologue pour une prise de recul et permettre de dessiner des perspectives. Le coût élevé du locatif et l’endettement nécessaire accru pour les acheteurs bloquent l’acquisition de logement pour les ménages moyens et modestes. Des mesures comme l’encadrement des loyers, la mise en place du Bail Réel Solidaire (BRS) et une attention à la diversité des logements sociaux peuvent contribuer à trouver des réponses à ces problématiques.

Le lien entre la commune et la Métropole est nécessaire pour faire évoluer la situation du logement. La majorité métropolitaine a choisi de réguler et de poser des contraintes pour enrayer la seule logique du marché. 

Ci-dessous, l’intégralité des éléments de cette Rencontre Citoyenne

RENCONTRE CITOYENNE

Échanges, jeudi 30 novembre, sur la question du logement à Sainte-Foy-lès-Lyon.

Les représentants de l’association Antenne Logement, Hubert Sanson et Elisabeth Vaillé, ont présenté les situations de mal logement, de difficultés d’accès au logement, dont ils s’occupent, et les questions que cela pose. Antenne Logement assure une permanence hebdomadaire à la Maison Communale des Bruyères à Sainte-Foy-Lès-Lyon (site https://​www​.adil69​.org/). L’association travaille avec la Maison de la Métropole et avec les CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) qui leur envoient des personnes en difficulté de logement.

Le public accueilli ne peut pas accéder à une location dans le parc privé, compte tenu des coûts trop élevés. Deux chiffres sont révélateurs des difficultés de logement : 20% des ménages demandeurs sont aux minimas sociaux ; et par ailleurs, le temps d’attente pour un logement social est à minima de 2 ans. Continuer la lecture de RENCONTRE CITOYENNE n°3

Tribune libre – MOSAÏQUE n°180 – novembre/décembre 2023

Sommes-nous incapables de relever le défi de la transformation écologique de nos sociétés humaines ?

Nous le savons : il ne nous est plus possible de nous dérober, de laisser croire que nous ne sommes pas prêts, que nous avons encore le temps de continuer à consommer et produire, de continuer à spéculer, comme nous l’avons abusivement fait depuis les années 90. Heureusement, une majorité d’entre nous a compris ce que nous avons à faire aujourd’hui pour protéger l’humanité. Oui, prendre soin des êtres humains pour qu’ils puissent encore longtemps habiter la Terre, en lien avec tout le vivant ; c’est ce qui motive d’abord nos choix de politiques publiques. 

Que voyons – nous ? Encore des résistances aux ZFE décidées au niveau européen et national pour faire baisser la pollution de l’air. Elles sont cruciales pour l’avenir de nos villes et pour l’évolution de l’urbanisme sur tout le continent et dans le monde. Les aides sociales nécessaires au changement de véhicule, ou au choix d’autres modes de déplacements (transport en commun, covoiturage, vélo, …) sont et seront renforcées, tant au niveau des entreprises, que des collectivités, ou des compagnies d’assurances. Alors, pourquoi refuser cet effort nécessaire à l’amélioration de notre cadre de vie et notre santé ?

Les scientifiques du climat ont validé leurs résultats depuis plusieurs années déjà et nous savons qu’il nous faut renoncer maintenant aux énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) et revégétaliser nos villes, pour nous sauver de la chaleur écrasante des étés caniculaires et permettre le retour d’une plus grande biodiversité, indispensable à notre développement. Pas question donc de créer un nouveau parking sur un espace vert existant, tel le Clos du Cardinal ; sous prétexte de compenser la perte future de quelques places de stationnement. À l’heure où nos jeunes concitoyen(ne)s – mais pas que – adoptent massivement des modes de déplacements sportifs !

Nous nous opposons à cette décision d’un autre siècle ! En pleine conscience, il est temps d’atterrir et de prendre, en concertation avec le plus grand nombre, des décisions essentielles pour aujourd’hui.

Yvette Lathuilière, conseillère municipale SainteFoyAVENIR.

Habiter à Sainte-Foy-lès-Lyon est-ce encore possible ?

Nous vous invitons chaleureusement à la troisième édition des Rencontres Citoyennes de SainteFoyAVENIR sur le thème du logement à Sainte-Foy-lès-Lyon,

le Jeudi 30 Novembre à 19:30
à la Salle Laurent Paul,
14 rue Laurent Paul à Sainte-Foy-lès-Lyon

Nos invités :
Loïc Bonneval, enseignant-chercheur en sociologie à l’Université Lyon 2 ;
François Théveniau, conseiller métropolitain et président du bailleur social Grand Lyon Habitat ;
Hubert Sanson, membre de l’association Antenne Logement.

Venez nombreux !

Flyer RC3 v1b

Retour sur le Conseil Municipal du 12 Octobre 2023

Rapport n°1) Cession du tènement des ex-écoles maternelle et élémentaire de Chantegrillet au promoteur immobilier Lyonnais UTEI. Un rapport attendu depuis la concertation qui s’est tenue en 2019. Ce projet s’inscrit dans le respect du PLU-H communal et des conclusions de ce fructueux exercice participatif :

– harmonie paysagère globale du projet, coulées vertes entre les immeubles ;

– logements traversants basse consommation d’énergie dans le cadre de la réglementation thermique qui s’applique aujourd’hui ;

– dans le respect de la loi SRU (du 13/12/2000), au moins 17 logements sociaux (30% du programme) sont prévus sur les 50 qui seront construits. Toutefois, nous nous rappelons qu’à l’issue de la concertation, l’exécutif avait conclu que le taux de logements sociaux devait être porté à 40% avec des logements familiaux. Pourquoi y a-t-il renoncé ? Aucune explication. Circulez !
A leur place, la mairie a fait le choix de logements « inclusifs », c’est à dire, mis exclusivement à disposition de personnes âgées ou de familles en situation de handicap. Choix accompagné par des associations du territoire dont nous souhaitons la pleine réussite.

Le foncier reste cher à Ste-Foy (UTEI propose la vente de ses appartements au prix de 6000€/m²) et nous ne construisons que jusqu’à 3 étages, plus 1 étage en retrait avec terrasses (« attique »), au maximum, et trop d’immeubles à 2, voire un seul étage ; ce qui est le cas, sur ce terrain. Du gâchis de foncier communal aux dépens de nos concitoyens qui ont besoin de se loger. On aurait pu ici imaginer un niveau supplémentaire sur la partie la plus proche de la rue du Commandant Charcot, sans dénaturer la qualité paysagère du projet.

Rapport n°3) « Zone à Faibles Émissions » de polluants atmosphériques Avis sur le projet modifié d’amplification de la ZFE : nous regrettons la réduction de l’ambition métropolitaine mais saluons le respect de la concertation lancée en 2022. En effet, malgré l’urgence à sortir des énergies fossiles pour freiner le dérèglement climatique, nous retardons notre engagement volontaire et indispensable pour l’amélioration de notre cadre de vie. 
Cependant, au 1er janvier 2025, cette obligation concernera toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants.

Les dernières enquêtes en attestent, les populations ont compris cette nécessité pour l’avenir de leurs enfants. Alors, de nombreux fidésiens, pour leur santé et pour préserver leur environnement, se sont mis à la marche, au vélo et ont changé de voiture. Nous sommes l’une des premières communes de la Métropole à avoir acquis récemment le plus grand nombre de véhicules critères 2, 1 et 0 (voitures électriques). Est-il raisonnable de repousser encore l’inclusion de Ste-Foy à cette ZFE ?

Rapports n°5 et 6) Conventions de transfert de maîtrise d’ouvrages, avec la Métropole, place Laurent Paul (quartier Chantegrillet) et rue du Château, limitrophe du Clos du Cardinal (centre bourg) 
Nous saluons ces deux opérations d’aménagement du territoire rendues possibles par la décision des maires locaux d’inscrire à leur projet de territoire, négocié avec la Métropole, la végétalisation de leurs villes, incluant la dé-bitumisation des sols (notamment des parkings) pour rendre les sols perméables à l’eau de pluie. Nous voilà donc embarqués dans une transformation écologique de nos écosystèmes communaux. 
​Dans ce contexte, il nous faut demander à notre Maire de revenir sur cette décision insensée, apparemment mineure, mais pourtant absurde à l’heure de ces choix nécessaires pour la qualité de l’air que nous respirons.

Oui, Mme Le Maire, végétalisez, re-naturez, sanctuarisez autant que vous le voulez l’espace vert du Clos du Cardinel mais n’y installez pas un parking ! Cette décision nuirait gravement à l’agrément futur de cet endroit et aux circulations dans les rues étroites environnantes. Les riverains vous ont demandé, et demandent encore, que vous y installiez plutôt quelques jeux d’enfants.
​Ecoutez-les, ils savent ce dont ils ont besoin !

Tram Express Ouest Lyonnais : la concertation préalable a démarré !

La concertation préalable pour le projet TEOL (Tram Express Ouest Lyonnais) a démarré le 6 Novembre 2023 et durera jusqu’au 5 Février 2024 dans les communes concernées.
Cette concertation porte sur l’opportunité du projet : veut-on de ce projet, de cette ligne structurante entre l’Ouest Lyonnais et le centre, entre l’Étoile d’Alaï et Jean Macé ?
La concertation doit également permettre de trancher entre plusieurs options d’aménagement :
– pour la station enterrée à Sainte-Foy, soit à Saint-Luc, soit à Charcot-La Salette ;
– à l’Ouest, soit un passage par le quartier Libération de Tassin avant le terminus Alaï, soit un passage direct depuis Ménival ;
– au centre, soit un passage par la rue Montrochet (et donc le centre commercial Confluence, l’Hôtel de Région), soit un passage par le cours Suchet, plus au Nord.
Voir la carte ci-dessous pour une meilleure visualisation ⤵️

Pour SainteFoyAVENIR, le projet TEOL de tramway semi-enterré desservant un quartier Fidésien est une option vraiment intéressante pour la commune. C’est une desserte utile entre Sainte Foy et et le centre-ville, avec un cadencement élevé et des temps de parcours très réduits par rapport aux bus. C’est une vraie opportunité pour choisir les transports en commun plutôt que la voiture pour se déplacer, plus économique et plus rapide !

Prenons connaissance du projet sur le site www​.sytral​.fr/TEOL, et apportons nos contributions ;

Participons aux réunions d’informations et de présentations du projet et posons toutes les questions que nous jugeons utiles ;

Soyons présentes, présents à cette réunion publique communale de concertation TEOL le :

Mardi 14 Novembre à 19h

à la Salle Ellipse à Sainte Foy Lès Lyon !