Archives par mot-clé : SainteFoyAVENIR

D’hier à aujourd’hui, une histoire du transport public – En écho à l’article de Mosaïque Mai/juin 2021

En raison de l’impossibilité d’accès au site de SainteFoyAVENIR, vous avez échappé à l’article qui rectifiait les erreurs relevées dans l’un des communiqués du dernier Mosaïque intitulé « Elections Régionales : Votez ! » … Erreurs susceptibles d’influencer le vote des électeurs !

A l’occasion de sa réouverture, nous vous proposons un article, en écho à celui du Mosaïque de mai/juin 2021, relatant 128 ans de transport public sur Sainte Foy-lès-Lyon. Il demeure quant à lui tout à fait d’actualité !


Rétrospective intéressante à plus d’un titre.

À la fin du XIXème siècle les projets se succèdent, du tramway à vapeur en 1886, qui ne verra pas le jour, après une enquête publique pour déterminer son tracé, jusqu’au tramway électrique qui est inauguré le 4 juin 1893, et mis en service le 14 juin. « L’euphorie est de mise, celle d’avoir un mode de transport public moderne, et la fierté d’être la première commune lyonnaise à s’en doter ». C’est « Mr Guinand propriétaire du château de Bramafan. Cet esprit curieux qui s’est intéressé aux travaux de Siemens en Allemagne et de Edison aux États-Unis », qui est à l’origine de la mise en place de ce tramway électrique. C’est grâce à « des fidésiens visionnaires et persévérants que cela a été possible ». Tous ces projets novateurs « se sont heurtés à la forte déclivité qui reste un obstacle majeur, pour trouver le moyen d’une liaison directe vers Lyon »

Ces éléments historiques amènent quelques réflexions pour aujourd’hui.

Comme en 1886, il faudra une enquête publique pour retenir le tracé du transport par câble. S’y ajoutera, en amont, la concertation publique prévue à l’automne 2021, où seront présentés le projet et toutes les études d’impacts, où tout sera mis sur la table et débattu.

On voit également que les temps ont changé. Actuellement la majorité communale est contre le projet de Transport par Câble, qui pourrait pourtant la rendre fière d’être la première commune lyonnaise à inaugurer ce transport innovant. Comme à la fin du XIXème siècle, un groupe de fidésiens, franchevillois et mulatins visionnaires et persévérants, comme Mr Guinand, ont travaillé dès 2012 sur un projet de transport par câble qui permettrait de se passer de la voiture, et de rejoindre facilement et rapidement Lyon, malgré le dénivelé.

La déclivité est toujours là. Le Transport par Câble est bien un transport adapté pour y répondre et pour faciliter le passage de deux vallées (Yzeron et Saône). En plus c’est un transport décarboné, connecté aux autres modes de transports (Tram-train, Metro, tram et réseau de bus). Dans le contexte nécessaire de baisse des émissions de gaz à effet de serre c’est une réponse pragmatique, moderne.

Renouons à Sainte-Foy-lès-Lyon avec l’inventivité, l’ouverture de nos ainés.

L’histoire continue avec la création d’une ligne 29 de tramway, remplacés « par le trolleybus en 1935, un autobus relié à une double caténaire pour son alimentation électrique. Après 42 ans de bons et loyaux services, le tramway électrique accomplit son dernier voyage. » L’article de Mosaïque précise « Cette fois encore, notre commune joue un rôle précurseur puisque la ligne de trolleybus est, avec celle de Francheville, la première de la région lyonnaise (et la 2ème de France après Clermont-Ferrand). Le trolleybus connait un succès rapide, en diminuant le temps de trajet qui passe de 30 minutes à 16 minutes, dans des conditions de confort inédites ».

Nous vous proposons simplement de changer le mot trolleybus par le mot transport par câble, et bien sûr de changer le nom des villes ! Ça fonctionne !

En 1967, les travaux du tunnel sous Fourvière démarrent et les automobiles se multiplient. La ville s’aménage en fonction de la voiture. À ce jour, Sainte-Foy reste une des communes où le taux de voitures est l’un de plus importants de la Métropole et s’y ajoute quotidiennement la migration matin et soir du trafic routier pour rejoindre Lyon, dans lequel les bus sont bloqués.

« A partir de 1979, les fidésiens peuvent se rendre jusqu’à la place Bellecour en bus, puis emprunter le métro ligne A ». La connexion entre les modes de transports, les temps de trajet sont deux questions centrales pour qu’aujourd’hui, au quotidien les fidésiens se déplacent en transports publics. Le transport par câble permettrait la connexion avec le Tram-train Brignais-St Paul, le métro D à Gerland, le Tram T10 en construction vers St Fons, Vénissieux.

La liberté de mobilité en transport public sur la Métropole est une perspective dans laquelle la commune devrait pouvoir s’inscrire, comme il y a 40 ans.

Monique COSSON, présidente de SainteFoyAVENIR