Archives par mot-clé : Métropole Lyonnaise

STOP à la manipulation de l’information !

STOP à l’exacerbation des peurs et à la manipulation de l’information de la municipalité

OUI à une véritable concertation sur ce projet. Tout doit être posé sur la table pour une discussion en connaissance de cause. Rendez-vous en novembre pour la concertation »

La municipalité de Sainte Foy-lès-Lyon a perdu tout sens de la mesure et des responsabilités. Son seul objectif : instrumentaliser toutes les informations pour faire de l’anti Métropole.

I – Communiqué de presse de la Mairie

Il laisse entendre que des secteurs de la commune sont en danger par rapport au transport par câble. Une réponse du Sytral s’en est suivie dans la journée.

II – Réponse du SYTRAL


« Le SYTRAL étudie le projet d’une première ligne de transport par câble reliant Francheville à Lyon en desservant les communes de la Mulatière et Sainte-Foy-lès-Lyon.

Dans le cadre des études de faisabilité actuellement menées, le SYTRAL a mandaté le bureau d’études SETEC afin d’identifier les possibilités d’implantation des infrastructures sur les 3 hypothèses de fuseaux qui seront soumis à concertation.

Des déclarations d’intention de travaux ont ainsi été déposées auprès des gestionnaires des réseaux souterrains. Cette étape administrative classique dans la vie de tout projet, permet de procéder aux études de sous-sol nécessaires et indispensables pour vérifier la possibilité ou les contraintes d’implantation d’équipements structurants et ceci en fonction des réseaux existants (eau, gaz, électricité…).

« Il s’agit d’une procédure habituelle et réglementaire, nécessaire à la réalisation de tout projet d’infrastructure. Les études de faisabilité actuellement menées vont permettre d’engager une phase de concertation transparente et nourrie sur la base d’un projet techniquement réalisable. Ignorer cette étape aurait été de l’amateurisme », déclare Jean-Charles Kohlhaas, vice-président délégué du SYTRAL. Avant d’ajouter : « Les attaques de Véronique Sarselli instrumentalisent le débat et viennent entraver le principe même de la concertation ».

Une concertation préalable, moment privilégié d’infor­mation et de dialogue, sera menée de mi-novembre 2021 à mi-février 2022 afin de soumettre à l’avis des citoyens l’opportunité du projet, les hypothèses de tracé ainsi que les principes d’insertion des stations et pylônes.

Afin de veiller à la transparence des informations et à la qualité des échanges, le SYTRAL a choisi de placer cette concertation sous l’égide de deux garants désignés par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), autorité indépendante. Les garants s’assurent de la bonne mise en œuvre de la concertation afin que les avis exprimés et les contributions des citoyens soient pris en compte. »


L’intox ça suffit ! La mairie veut mettre le feu… C’est un jeu dangereux qui ne fait pas honneur à la démocratie.

Rendez-vous pour réellement parler des avantages et des impacts du projet. 

Le projet de transport par câble a une histoire…. -4

Si vous ne la connaissez pas, nous vous invitons à la lecture de ce récit :

Episode 4

Dès 2011 des militantes et militants écologistes, socialistes et citoyen∙ne∙s de Francheville, Sainte-Foy-lès-Lyon, La Mulatière, Lyon 2, se préoccupaient de la saturation du trafic routier sur les axes de leurs communes, pour descendre et revenir de Lyon et son agglomération. Ils se préoccupaient également de l’insuffisance du réseau de bus, comme alternative au transport routier.

A la même époque M. Collomb président de la Métropole, et les Maires des différentes communes proposaient la même réponse : la construction de l’Anneau de Sciences, contournement routier entre Tassin et St Genis-Laval, avec un « bel » échangeur à Beaunant. Ce projet de 3 Milliards d’euros ne verra pas le jour et évitera aux habitants la dégradation de la qualité de l’air et la suppression d’espaces naturels. Il a été abandonné entre les deux tours des élections municipales et Métropolitaines. Enfin !

Revenons à nos militant∙e∙s, pas spécialistes et pourtant très motivés. Ils ont commencé à travailler avec Pierre JAUSSAUD (professeur honoraire de l’Institut National Polytechnique de Grenoble) spécialiste du transport par câble.

Le premier constat était la problématique géographique de notre secteur vallonné, le passage de deux vallées celle de l’Yzeron, celle de la Saône, en transport public conséquent. Une autre préoccupation pragmatique était de penser la connexion avec des transports structurants qui existaient déjà, comme le Tram-Train de l’Ouest Lyonnais (TTOL) Brignais St Paul et le Tramway ligne T1 à Confluence.

Pierre JAUSSAUD nous a apporté les points d’appui qu’offraient le transport par câble :

Adaptation à la géographie des vallons du lyonnais – Libération de l’espace au sol, à part les stations et les pylônes – Opérationnalité quelles que soient les conditions météorologiques (neige, verglas, pluie) – Assurance de trajets courts et constants – Réduction importante du temps d’attente aux stations – Aucune émission de CO2, et très peu de consommation d’énergie – Coût d’installation et d’exploitation moins cher, par rapport à d’autres modes de transport – Intérêt touristique envisageable.

Nous avons travaillé sur deux lignes

Ligne 1, Francheville – Sainte Foy- Confluence avec 7 stations : Gare de Francheville (connexion avec TTOL) / Station la Gravière (connexion bus C 19, C20, 14 et grandes surfaces) / Plan du Loup (connexion bus 49, Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale, zone économique, Calicéo…) / Station Hôpital (connexion C19, maternité, EPHAD) / Station Mairie (connexion 49, 90, C19, commerces, bourg patrimonial) / Station Bourrat-le Fort / Station Confluences (connexion T1) 

Ligne 2, Sainte Foy – Oullins avec 3 stations : Station Bourrat – le Fort / Station la Mulatière (connexion 8, 17), Gare d’Oullins (connexion Métro B, gare SNCF bus 17, 63, C7, C10, 14)

Le dossier que nous avions constitué, n’était qu’une pré-étude qui a permis de rencontrer l’ensemble des Maires concernés. Elle a été envoyée au Président du Sytral, au Président de l’agglomération, aux groupes politiques du Grand Lyon et a été présentée à l’automne 2013 lors d’une réunion publique au Tabagnon (La Mulatière) devant 200 personnes.

Comme vous le voyez, il y a de nombreuses similitudes avec le projet que le Sytral présente sur son site en 2021. Les différences, les variantes existent sur Sainte Foy (desserte de l’Hôpital, station à Bourrat) et sur Lyon : jonction avec le métro à Gerland et le futur T10.

En mai 2013 les Maires de Francheville, La Mulatière, Oullins et Lyon 2e signaient un courrier au Président du Grand Lyon qui appuyait ce dossier technique.

Sans nouvelle le groupe télécabine avait repris son bâton de pèlerin pour rencontrer les nouveaux maires élus en 2014 à Sainte Foy-lès-Lyon, Francheville. Cette démarche a sûrement été à l’origine du courrier de 2017 des cinq Maires et deux sénateurs.

Ce bout d’histoire, explique l’intégration de ce projet sur des listes municipales en 2020, (par exemple SainteFoyAVENIR) et dans le programme Métropolitain des écologistes porté par Bruno Bernard.

Il n’y a ni revanche politique, ni punition de la part du Président de la Métropole, comme Madame le Maire le laisse entendre, plutôt une cohérence entre ce que l’on dit et ce que l’on fait.

« Si on parlait du Téléphérique… et de ce qu’il y a derrière » -3-

Episode 3

— — — — — — — –Dans la suite des informations publiées autour de ce dossier, nous vous invitons aujourd’hui à prendre connaissance du courrier adressé à Monsieur Bruno BERNARD, Président de la Métropole de Lyon (Format PDF).

Les 4 élus élus municipaux de SainteFoyAVENIR et la présidente de l’association, ont tenu à lui faire part de leurs remarques et positions au sujet du transport par câble Francheville-Gerland, prévu par le SYTRAL dans le Plan de Mandat voté le 17 décembre 2020.

2021_01_20 lettre au pdt de la metro. TPC

La suite au prochain épisode…

28 juin 2020 – Lyon et Métropole de Lyon – La vague Verte a tout emporté !

JOIE. Ce dimanche 28 juin au soir, enfin, les électeurs lyonnais et grand-lyonnais ont majoritairement pu conclure leur choix des formations Écologistes pour gouverner désormais la capitale des Gaules, avec Grégory Doucet (maire de Lyon) et la Métropole de Lyon, avec Bruno Bernard (président de la Métropole).

Merci aux citoyennes et citoyens qui ont permis ce beau résultat. Nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir de réels changements, une politique écologique et économique concrète pour répondre efficacement aux enjeux du changement climatique, pour vivre mieux et permettre un avenir désirable aux générations futures.

Malgré une abstention record (au moins 60%) subie par tous les élus de ces suffrages que ce soit au premier tour, le 15 mars, et lors de ce deuxième tour : ce résultat attendu vient porter au pouvoir des femmes et des hommes viscéralement engagés pour la transition écologique, sociale et démocratique. 

Enfin, l’espoir d’une ville, d’une métropole qui prend d’abord soin de l’humain, de la Vie, va pouvoir se réaliser. Et il y a du travail ; nos élus en sont bien conscients. Des plans d’actions sont déjà prêts : notamment, pour la croissance des déplacements moins polluants, la croissance de l’approvisionnement alimentaire de proximité et de qualité, la croissance des logements isolés, économes en énergie et confortables. Oui, des plans d’action qui vont entraîner des relocalisations d’emplois, des créations de nouveaux métiers à côté de chez nous, avec et sans les outils numériques. Continuer la lecture de 28 juin 2020 – Lyon et Métropole de Lyon – La vague Verte a tout emporté !

Coronavirus : les masques de protection en question

En feuilletant la presse, les informations ne manquent pas, mais depuis les différentes catégories de masques, à la diversité des solutions adoptées par les collectivités… Comment se retrouver dans cette masse d’informations parfois contradictoires ou partielles ? Quand, comment et par qui les citoyen.ne.s pourront-ils être équipé ?

Que disent et font nos collectivités territoriales ?

La Région prévoit neuf millions de masques réutilisables livrables à partir du 4 mai prochain, fabriqués en région (Porcher industries, Chamatex, Ouvry). Distribués via les mairies, aux habitants, non déjà servis localement (Valence, le Puy, Bourg-en-Bresse…). Pas de priorité des villes sur les campagnes.

La Métropole de Lyon prévoit deux millions de masques de même type que ceux de la Région, produits localement par des industriels régionaux de la filière textile – soie – mode. Destinés aux habitants, aux associations, aux indépendants, commerçants, artisans et TPE. Livrés en kit auprès des collectivités locales chargées de faire appel à des couturières solidaires (La Mulatière par exemple a reçu beaucoup d’appels sans faire beaucoup d’info).

Les Villes qui pour certaines ont fait le choix de se procurer des masques de diverses manières

• Les financer et les faire fabriquer par des entreprises locales

Saint-Genis-Laval prévoit d’équiper tous les habitants. Coût pour la Ville : 2,10 € la pièce.

– Givors, en complément de l’achat groupé avec La Métropole, a créé une plateforme locale de production artisanale.

– Caluire fournira un masque par personne dès le 30 avril, avec un envoi par voie postale.

– Tarare prévoit une distribution en porte à porte assurée par des agents de la ville, des élus et quelques bénévoles.

• Faire appel à du bénévolat en fournissant les matières premières nécessaires

– Oullins destine ces masques aux personnes les plus fragiles et à tous ceux qui n’auraient pu s’en procurer.

– Mions a créé une chaîne de montage avec rotation d’agents municipaux, couturières bénévoles, sapeurs-pompiers, secouristes.

Les associations

• À Charbonnières par le biais des AVF*.

• À Saint-Pierre de Chandieu (union de quatre associations, du comité des fêtes et avec le soutien du maire).

D’une organisation générale à la débrouille individuelle

Multiplicité des initiatives, affluence des commandes, incertitudes des livraisons et dédale de solutions proposées (annoncées) ont de quoi laisser perplexe !

Face au nombre croissant de confections maison, l’Afnor** informe, conseille et propose un tutoriel à télécharger pour la fabrication d’un nouveau modèle, dit Masque barrière répondant à des critères validés par 150 experts.

www​.afnor​.org

Qu’en est-il aujourd’hui sur notre commune ?

Le port du masque est déjà vivement conseillé et deviendra obligatoire dès le début du déconfinement.

Il y a lieu de s’étonner, qu’à ce jour, la mairie n’ait rien communiqué à ce sujet. 

Des habitants n’ont pas attendu. Des initiatives individuelles ou collectives (par connaissances ou de quartier ont été prises).

La municipalité devrait, à minima, les faire connaitre, les fédérer, les mettre en lien avec les Fidésien.ne.s en attente de masques.

Cela renforcerait la dynamique bénévole efficace et spontanée qui existe sur la ville.

* AVF : Association des villes de France.

** Afnor : Association française de normalisation.

Chronique du Conseil Municipal du 23 mai 2019

Un conseil ou de nombreux tarifs ont été présentés. Les élus de SFAV ont voté pour les tarifs de la restauration scolaire et des garderies péri scolaires, les tarifs des activités sportives et du Conservatoire de musique et de danse, ainsi que les tarifs globaux (salles, Mosaïque etc…)

Une minute de silence a été observée, en hommage aux deux soldats tués lors de l’intervention pour libérer des otages.  Continuer la lecture de Chronique du Conseil Municipal du 23 mai 2019

Philippe Tiberghien, Ingénieur chimiste retraité, Socialiste, vingt-deuxième sur la liste SainteFoyÀVENIR

Philippe Tiberghien 22e sur la liste SainteFoyÀVENIR

« J’habite Sainte-Foy-lès-Lyon depuis 1988.

Des 34 ans passés dans l’industrie chimique en France et à l’étranger, j’ai gardé une certaine rigueur et une curiosité pour le progrès scientifique et les questions d’environnement.

J’ai ensuite passé six ans au Rectorat de Lyon pour développer les relations écoles-entreprises où j’ai appris (un peu) le fonctionnement de l’administration et participé à l’ouverture de l’Éducation nationale vers le monde économique.

J’ai également pris des engagements associatifs à Lyon :

15 ans dans une association qui a expérimenté et permis la mise en place du Service civique en France. Aujourd’hui, 30 000 jeunes sont engagés dans cette démarche.

Trois ans dans une association d’hébergement de personnes en grande précarité.

Ces activités associatives m’ont montré la fantastique envie de la jeunesse de s’engager pour le bien commun, envie qu’il faut à tout prix encourager.

Elles m’ont montré également le dramatique déficit de logements de l’agglomération avec tout ce que cela entraine : cout du logement prohibitif, nombre croissant de « sans abris ».

Ce qui me motive dans l’équipe de SainteFoyÀVENIR :

Une démarche participative active qui s’est imposée dès le départ (et non un rassemblement derrière un « sachant ») qui devra se pratiquer à tous les échelons municipaux.

Une possibilité d’agir sur l’application de la loi SRU à Sainte-Foy-lès-Lyon pour passer du misérable 12 % de logements sociaux au 23 %, moyenne actuelle du Grand Lyon.

Une possibilité de participer à la construction de la Métropole Lyonnaise qui permettra de fusionner l’urbain (compétence de l’agglomération) et l’humain (Compétence du Conseil Général) tout en faisant à terme des économies. »

Philippe Tiberghien